DH Challenge Philippe Gilbert

Le coureur de Crabbé-Libramont Chevigny a été recruté comme stagiaire chez AGO-Aqua Service

Régulier l’an passé chez les juniors, Laurenz Rex s’est directement bien adapté à sa nouvelle catégorie, celle des élites sans contrat et espoirs. À tel point que le coureur de Crabbé-Libramont Chevigny a reçu une offre de stage au sein de la formation continentale AGO-Aqua Service.

Laurenz Rex, vous êtes un des meilleurs espoirs wallons de première année. Êtes-vous satisfait de vos débuts chez les moins de 23 ans ?

"Oui. Mon début de saison a été magnifique pour un coureur de première année espoir, avec directement une onzième place sur l’interclubs Bruxelles-Zepperen et ensuite avec des places d’honneur sur le Triptyque des Monts et Châteaux. Je ne m’attendais pas du tout à aussi bien m’adapter. Je suis donc content, même si cela aurait pu être meilleur."

Pourquoi ?

"J’ai ensuite connu une moins bonne période. Mais je combine le vélo et des études d’ingénieur civil en Allemagne. Et puis, c’est aussi ma première vraie saison de route. Avant, je combinais toujours avec le VTT. Je dois encore beaucoup apprendre sur la route. Mais j’ai l’impression d’avoir fait le bon choix de me concentrer sur cette discipline. Je suis grand, et un peu lourd pour le VTT. Sur la route, je trouve plus de parcours qui me conviennent."

Votre bonne adaptation a été repérée par l’équipe très prisée d’AGO-Aqua Service, qui vous prend comme stagiaire pour la fin de saison !

"Oui, cela a été une bonne surprise. Surtout que quand j’ai été contacté, je n’étais pas dans une bonne passe, j’étais même un peu démotivé ! Ce stage me motive à nouveau beaucoup ! C’est une belle récompense, et je veux saisir cette opportunité. Le rêve, ce serait de devenir coureur professionnel. Mais pour cela, il faut encore beaucoup apprendre. Et un stage dans une telle formation continentale sera idéal. Je pourrai faire des courses avec les pros, aider l’équipe. Et je compte aussi montrer le maillot, attaquer, pour remercier les dirigeants de m’avoir fait confiance."