DH Challenge Philippe Gilbert L’ancien coureur d’AGO-Aqua Service sera sur le Triptyque ardennais dès ce vendredi

Véritable épreuve de référence du calendrier des élites sans contrat et espoirs, le Triptyque ardennais débute ce vendredi. Avec un nouveau plateau relevé, qui pourrait encore mettre en évidence de futurs coureurs professionnels. Un statut que ne vise plus Martin Palm. Mais le coureur de Rocherath sera bien au départ, ce vendredi.

Après avoir évolué durant trois années à l’échelon continental, au sein de la formation AGO-Aqua Service, il a depuis levé le pied, se consacrant aux études. Mais il n’a pas arrêté le vélo. "Je prends cependant ce sport d’une manière différente", explique l’ancien vainqueur de l’Étoile du Sud Limbourg des Juniors. "Pour la première fois depuis une dizaine d’années, je n’ai par exemple rien fait cet hiver ! Je n’ai pas fait de sport. J’étais occupé avec mes études, et puis je n’en avais pas trop envie. J’ai repris le vélo quand il a commencé à faire meilleur. Je continue le cyclisme uniquement pour me faire plaisir. Le club Crabbé Toitures-Libramont Chevigny dans lequel j’évolue désormais est d’ailleurs idéal pour moi, car il ne met aucune pression. Je cours quand je veux, même si je ne m’attendais par exemple pas en reprenant à faire autant de courses. Mais si j’ai envie de m’aligner sur une compétition de VTT comme je l’ai fait récemment sur une épreuve marathon qui m’a vraiment bien plu, je le fais. Cette course m’a par exemple donné envie de m’aligner au Championnat de Belgique VTT marathon, qui aura lieu fin juin à Malmedy."

Mais il sera bien au départ du Triptyque ardennais, ce vendredi, entre La Calamine et Hellenthal en Allemagne, ce samedi à Monjtoie, toujours en Allemagne et Eupen, et dimanche, entre Huldange, au Grand-Duché du Luxembourg et Blegny. "J’ai regardé le parcours, cela promet d’être très difficile, ce qui ne me convient pas trop", termine, en rigolant, Martin Palm. "Cela n’a jamais été ma spécialité. Mais je suis content d’être au départ, surtout qu’on passe devant chez moi."