Cyclisme Le parcours du Championnat de Belgique fait beaucoup parler de lui.

Le Championnat de Belgique est un rendez-vous à part dans le calendrier. Il attise les convoitises. Et crée souvent la tension. Cette semaine en a encore apporté la preuve : le parcours du National, qui aura lieu dimanche, à Ostende, a beaucoup fait parler de lui. Avec un tracé qui a été modifié en dernière minute, avec une réduction de la portion sablée, sur la plage de la mer du Nord. Cette partie passe de 480 à 330 m sur un circuit qui en fait 2.525.

Niels Albert, le manager de l’équipe de Wout Van Aert, avait dans un premier temps critiqué le fait que Danny De Bie (le directeur sportif de Marlux-Napoleon Games, la formation de Kevin Pauwels) se soit permis de demander aux organisateurs une réduction de la portion sablée pour qu’il y ait moins de course à pied, dimanche.

"Ce n’est pas normal qu’un parcours soit modifié après la visite d’un directeur sportif", a commenté l’ancien champion du monde Niels Albert. "Je ne fais pas ce genre de choses pour mon coureur, Wout Van Aert."

La Fédération a ensuite tenu à réagir, précisant que la partie sablée a été réduite pour se conformer au règlement, qui stipule que 90 % d’un parcours doit être praticable à vélo. Sur la fameuse portion sablée d’Ostende, environ 130 m devraient pouvoir être parcourus par les participants en pédalant.

"C’est sur la plage que la différence devrait se faire, dans le sable, mais aussi dans le vent, qui souffle toujours beaucoup à la côte", a cependant analysé, sur Sporza, Roland Liboton, le recordman de victoires au Championnat de Belgique avec dix maillots tricolores. "Van Aert est le favori logique car il est fort et en forme. Mais une course n’est jamais gagnée avant qu’elle ne soit disputée."

Rendez-vous dimanche, sur l’hippodrome d’Ostende, sur la plage de la mer du Nord et sur un pont de 130 m, qui a été construit pour ce National, pour relier ces deux parties décisives.