Cyclisme En plus de dominer les Grands Tours, elle vient d’embaucher les meilleurs espoirs.

L’équipe Sky est adulée par certains et détestée par d’autres. Sa domination sur le terrain des Grands Tours ne plaît pas à tous les fans. Une domination qui se confirme sur la Vuelta, puisque Chris Froome est actuellement leader du Tour d’Espagne. Mais l’armada de Dave Braislford ne se repose pas que sur les vedettes actuelles, qu’elle peut payer avec des hauts salaires. Elle recrute aussi des jeunes. Les plus prometteurs.

Elle vient d’ailleurs de frapper fort en s’offrant trois coureurs présentés comme les talents de demain. Avec le Russe Pavel Sivakov, qui a remporté cette année la Ronde de l’Isard, le Tour du Val d’Aoste et le Baby Giro, trois épreuves de référence chez les moins de 23 ans (c’est ce transfert qui a poussé Jim Ochowicz à arrêter l’équipe BMC espoirs, déçu de voir le Russe filer chez l’ennemi Sky). Mais aussi avec le sprinter norvégien Kristoffer Halvorsen, champion du monde l’an passé chez les espoirs et qui a déjà remporté deux courses pros (Isbergues et Handzame).

Sky a également enrôlé le Colombien Egan Arley Bernal. Qui vient de remporter, avec une autoritaire supériorité, le Tour de l’Avenir, où il a gagné les deux grandes étapes de montagne. "Pour moi, c’est tout simplement le coureur qui va dominer la prochaine génération", avait déclaré à son sujet Michele Bartoli, avant le départ de ce Tour de l’Avenir.

Car si ce Colombien de 20 ans vient de dominer le Belge Bjorg Lambrecht sur ce mini Tour de France réservé aux moins de 23 ans, il a déjà impressionné chez les pros, statut dont il dispose depuis l’an passé, puisqu’il évolue dans la formation continentale Androni-Sidermec-Bottechia. Avec laquelle il a remporté le Tour de Sibiu, mais avec laquelle il s’est surtout classé 14e de Tirreno-Adriatico, 2e du Tour des Appenins, 4e de la Semaine Coppi-Bartali ou 9e du Tour du Trentin, à chaque fois entouré de solides coureurs.

"Quand on sait qu’il ne fait de la route que depuis deux ans, puisqu’il vient du VTT, et qu’il a déjà réalisé tous ces résultats, cela dévoile la grandeur de son talent", évoque le coach du Team Sky, Xabi Artexte. "En toute logique, il devrait continuer à progresser."