Cyclisme

Le grimpeur de l'équipe belge Wanty-Groupe Gobert éprouve des complications dans la rééducation de sa blessure à la hanche et va devoir subir un nouveau traitement.

Au tout début de l'année, De Clercq a subi une grave fracture de la hanche lors d'une chute à l'entraînement. Il suit une revalidation depuis près de cinq mois. Récemment, des complications ont été découvertes. "La fracture elle-même a été bien réparée. Mais la reprise des séances d'entraînement a eu des hauts et des bas, et j'ai même commencé à ressentir une gêne supplémentaire, la hanche a fait l'objet d'un examen encore plus approfondi", a rapporté le Flandrien sur son propre site internet.

Et au cours de cet examen, un autre défaut a été découvert: "Le cartilage autour de la hanche n'est pas indemne. C'est probablement la cause de la réaction inflammatoire permanente et de la douleur à vélo et à pied. Contrairement à l'os qui guérit spontanément en formant un cal, ce n'est pas le cas du cartilage. Par conséquent, je vais recevoir une injection de gel dans la hanche. Après cela, il faut croiser les doigts que ce traitement ait un effet positif". L'injection est prévue pour la semaine prochaine.

De Clercq, 31 ans, n'a pas pu courir une seule course cette année pour sa nouvelle équipe Wanty-Groupe Gobert. Il a obtenu son plus grand succès en 2011, lorsqu'il a gagné une étape de montagne la 6e du Tour d'Italie.