Cyclo-cross

Wout van Aert en a marre. Le triple champion du monde de cyclo-cross s'est montré particulièrement agacé, ce mardi matin.

"La communication est l'essence d'une bonne collaboration", a-t-il écrit sur Twitter. "Tout le monde tombe des nues et une fois encore, je suis celui qui doit parler de quelque chose dont je ne sais absolument rien."

Van Aert réagissait aux informations parues depuis vingt-quatre heures concernant son équipe, Vérandas Willems-Crélan dont l'avenir est plus qu'incertain, le premier des deux sponsors arrêtant en fin de saison. D'abord, il y eut l'annonce faite par l'équipe Aqua Blue Sport qu'elle mettait fin à ses activités et donc que la fusion avec la formation de Nick Nuyens qui avait été annoncée n'aurait pas lieu.

Mais on a aussi appris que celui-ci négociait avec une autre équipe procontinentale, néerlandaise cette fois. Il s'agit de Team Roompot qui permettrait à Nuyens de sauver son équipe. Les deux parties ont confirmé l'existence de ces négociations proches, semble-t-il, d'une fin favorable. L'équipe belge a communiqué ceci : "Nous pensons qu'une collaboration signifiera un renforcement pour les deux projets".

En attendant, Wout Van Aert, qui dispose d'un contrat pour la saison 2019 avec l'équipe de Nuyens, n'apprécie pas d'être tenu à l'écart. Il reproche au patron de son équipe, avec lequel ses relations sont plus que froides, de ne l'informer sur rien.

"Ils attendent de moi des prestations, mais l'an prochain de cette manière ?" L'Anversois a même conclu son tweet par un hashtag qui en dit long sur ses sentiments #Annéesabatique même s'il l'a fait suivre d'un smiley.

Voilà qui ne lance certainement pas de manière idéale la saison de cyclo-cross qui va débuter le dimanche 16 septembre prochain, à Grammont. Avant cela, Wout Van Aert doit normalement disputer ce dimanche sa dernière épreuve sur route, à l'occasion de la nouvelle Antwerp Port Epic, une course qui recense une trentaine de kilomètres de pavés et autant de chemins.