Daniele Bennati remet ça

Julien Gillbert Publié le - Mis à jour le

Cyclisme

Avant la journée de repos, aujourd'hui, l'Italien a déjà remporté son second sprint

SAN VINCENZO En neuf étapes, il n'y a eu que trois sprints sur ce Tour d'Italie. Si Mark Cavendish s'est imposé dans la quatrième étape, l'Italien Daniele Bennati, solide porteur du maillot cyclamen du classement par points, lui, en a enlevé deux. Longtemps blessé durant l'intersaison au genou, l'Italien, 27 ans, vainqueur l'an passé de deux étapes sur le Tour de France et autant sur la Vuelta pour le compte de la Lampre, a oublié en moins de trois semaines toute sa période de doute, avec un succès au Tour de Romandie et deux sur les routes du Tour d'Italie, sur lesquelles il compte bien remplacer, dans le coeur des tifosi, Alessandro Petacchi.

Hier, son deuxième succès a longtemps été contesté par le champion du monde Paolo Bettini, qui échoue d'un rien, d'à peine quinze centimètres.

"C'est incroyable" , s'est exclamé Daniele Bennati. "Je suis certes en grande forme, mais aujourd'hui (lire hier, NdlR), j'ai pu compter aussi sur un peu de chance." Paolo Bettini, lui, s'est montré satisfait de sa forme ascendante, qui, il l'espère, lui permettra bientôt de s'imposer avec son maillot irisé. Cette étape dominicale a donc respecté le schéma classique de journée promise aux sprinters, avec une échappée matinale, partie au kilomètre 0, de Krivtsov et Buffaz, et un emballage massif. Même si avant la première journée de repos qui permettra aujourd'hui aux coureurs de souffler un peu avant l'exigeant contre-la-montre de près de quarante bornes qui les attend, mardi, entre Pesaro et Urbino, Riccardo Ricco a été fidèle à son tempérament de feu en sortant dans une bosse à vingt bornes du but, en compagnie de Paolo Bettini et du petit Emmanuelle Sella, toujours très présent.

Mais les équipes des sprinters, High Road en tête, ont eu raison de leurs velléités offensives. Avec cette nouvelle attaque, Riccardo Ricco endosse encore plus le statut de favori et d'homme à battre, lui qui s'est facilement imposé, samedi, lors d'une arrivée en côte, synonyme, déjà, de deuxième victoire sur ce Giro. Giovanni Visconti, le porteur du maillot rose depuis vendredi, va mettre à profit cette première journée de repos pour tenter de récupérer, afin de conserver sa tunique le plus longtemps possible.

S'il dispose toujours de plus de sept minutes d'avance sur les favoris comme Di Luca et Ricco et s'il a relégué Russ, qui était dans le même temps que lui vendredi, le champion d'Italie ne dispose cependant que d'une marge de 34 secondes sur le jeune coureur allemand.



© La Dernière Heure 2008
Julien Gillbert

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est le moment ou jamais de signer un contrat ou de prendre un engagement dans votre cadre professionnel.

Taureau

Vous risquez de manquer de tact à l’égard de votre partenaire. Ce dernier vous le dit sans détour.

Gémeaux

Vos relations professionnelles ne sont pas facilitées. Vous n’êtes pas décidé à faire la moindre concession.

Cancer

Votre relation sentimentale est au beau fixe. Si vous êtes seul, vous vous créez facilement des occasions de faire des rencontres.

Lion

Vous êtes émotionnellement plus sensible ou fragile. Vous ne cherchez plus à dissimuler vos sentiments.

Vierge

Vous savez argumenter lorsqu’il s’agit de défendre vos intérêts ou une cause qui vous tient à cœur.

Balance

Vous baissez votre garde et êtes prêt à faire des concessions pour plaire aux autres. Mais pour combien de temps ?

Scorpion

Vous mettez les bouchées doubles au travail. C’est le moment de prendre la place qui vous revient.

Sagittaire

Vous risquez de commettre une erreur de jugement ou d’interprétation. Vous repartez avec une idée fausse en tête.

Capricorne

Une relation devient rapidement très explosive. Vous dictez votre loi. Vous ne faites aucune concession.

Verseau

Quelques problèmes domestiques surgissent sans crier gare. Vous n’avez rien vu venir.

Poissons

Attendez un peu avant de prendre une décision sur laquelle il vous sera impossible de revenir plus tard.

Facebook