Cyclisme Les lauréats de notre classement de régularité pour jeunes ont été fêtés.

Le palmarès complet ici


C’est devant une assemblée nombreuse et bien garnie que s’est déroulée, ce dimanche, la cérémonie de remise des prix du DH Challenge Philippe Gilbert, notre classement de régularité pour les jeunes coureurs wallons. Philippe Gilbert, le parrain de notre Challenge, était à nouveau présent, pour féliciter, mais aussi encourager et motiver les dix premiers de chaque catégorie. Qui ont reçu des prix de l’équipementier Ekoï, notre sponsor.

Dans une belle soirée marquée par la présence de plusieurs personnalités du monde du cyclisme et animée par Freddy Havelange, la voix du vélo en Wallonie, qui soutient notre événement depuis le début. Il est fidèle comme le sont Julien Mortier et Sébastien Grignard, les vainqueurs chez les espoirs et chez les juniors, qui ont terminé chaque année sur le podium depuis la création du DH Challenge Philippe Gilbert : le futur pro Julien Mortier s’était imposé en 2015 chez les juniors avant de terminer troisième en 2016 chez les espoirs, tandis que Sébastien Grignard, le double champion de Belgique des 17 et 18 ans, avait remporté l’édition 2015 chez les débutants et s’était classé troisième il y a douze mois au terme de sa première saison chez les juniors. Une régularité qu’espère suivre Arnaud De Lie, vainqueur cette année chez les débutants. Interview croisée entre les trois premiers de chaque catégorie.

Félicitations à tous les trois ! Une victoire au DH Challenge Philippe Gilbert, cela représente quoi pour vous ?

Julien Mortier : "En début de saison, ce n’est pas l’objectif prioritaire, mais au fil des mois, quand on voit qu’on est bien classé ou en tête, cela nous motive à garder notre place ou à l’améliorer. Mais aussi à continuer l’effort en fin de course pour continuer à marquer des points. Gagner un tel challenge de régularité, comme son nom l’indique, cela montre qu’on a été régulier tout au long de la saison, un point qui est important selon moi."

Sébastien Grignard : "Oui, cela montre que nous avons été présents pendant toute la saison et que celle-ci a été bien préparée. J’ai eu quelques périodes durant lesquelles j’étais moins bien, mais je continuais à faire des résultats. Gagner votre DH Challenge Philippe Gilbert est donc une satisfaction en plus, au terme d’une saison extraordinaire pour moi."


Arnaud De Lie : "C’est une satisfaction de le remporter, surtout que je ne suis que première année chez les débutants. Je n’oserais pas dire que j’ai été le meilleur débutant wallon de la saison, mais j’ai figuré parmi les meilleurs, avec trois victoires en interclubs. Je suis content de mon année."


Vous avez été félicité par Philippe Gilbert. Que vous inspire-t-il ?

Arnaud De Lie : "C’est super de le voir ! Et un grand honneur d’être récompensé par lui. C’est un des grands champions internationaux de notre sport, il vient de réaliser une saison incroyable avec ses succès au Tour des Flandres, à l’Amstel. C’est très encourageant !"

Julien Mortier : "J’ai déjà couru avec les pros cette année, donc je suis moins impressionné qu’avant quand je vois un pro. Mais Philippe, cela reste particulier. Car j’ai toujours apprécié ce coureur. Et surtout sa façon de courir. Il n’attend pas, il attaque, il fait la course. C’est un grand champion."

Sébastien Grignard : "C’est très chouette que votre challenge porte son nom et qu’il soit présent pour féliciter les lauréats. C’est très motivant et cela reste spécial. Peut-être un peu moins pour moi et pour d’autres qui l’ont déjà côtoyé, comme je l’ai fait au Championnat du Monde, à Bergen, en Norvège. Mais c’est un très grand champion. Et il l’a encore montré cette année en remportant le Tour des Flandres ou l’Amstel."

Quel a été le meilleur souvenir de votre saison ?

Julien Mortier : "Ma huitième place à la course pro d’Overijse, sur un tracé exigeant, sur lequel je suis arrivé dans le petit groupe qui s’est joué la victoire."

Sébastien Grignard : "Oh ! C’est vraiment difficile de choisir ! Il y a mes deux titres de champion de Belgique. Celui conquis au chrono et celui obtenu sur la route. Mais il y a aussi ma quatrième place à Paris-Roubaix…"

Arnaud De Lie : "Ma victoire à la manche de la Coupe de Belgique de Tielt. C’était la dernière course sur route de la saison que je faisais. Cela m’a vraiment fait plaisir de remporter un interclubs qui s’appelle l’Empereur des Débutants."

Quelles seront vos ambitions en 2018 ?

Arnaud De Lie : "Je serai toujours chez les débutants. J’aurai de l’ambition : j’ai terminé deuxième du Championnat de Belgique en 2017, j’espère le gagner l’an prochain. Je veux aussi remporter une épreuve de la Top Compétition."

Julien Mortier : "Ce sera ma première saison chez les pros, chez WB-Veranclassic-Aqua Protect. Je ferai le boulot, pour aider au maximum l’équipe. Et pour apprendre. Je suis très motivé. J’espère être bien dès le début de la saison."

Sébastien Grignard : "Je vais arriver chez les espoirs, il faudra voir comment je m’adapte. Je ne me mets pas de pression et je suis content d’arriver dans la structure Lotto-Soudal, qui ne me mettra pas de pression. Ce sera donc une année pour apprendre. Mais pourquoi pas déjà faire des résultats ?"

Philippe Gilbert: "Une immense fierté"

"Ce challenge est extrêmement excitant pour les jeunes. Cela leur permet de se mettre en évidence chaque semaine et de voir leurs résultats être comptabilisés au jour le jour. Je sais que beaucoup de jeunes garçons suivent ces classements régulièrement et ont une grosse envie de bien y figurer. Grâce à ce style d’organisation, nous pouvons aussi regarder et parier sur les talents de demain au niveau du cyclisme wallon. Puis pour un jeune, remporter le classement général dans n’importe quelle catégorie, cela représente une immense fierté ! Ce challenge est également une bonne chose car c’est l’occasion de se rassembler chaque fin d’année afin de faire les comptes : qui a bien roulé, qui a été moins bon ? C’est dommage qu’une équipe espoir comme BMC Development (NdlR : l’équipe espoir de la BMC) cessera d’exister en 2018. Ce style d’équipe est d’une importance capitale pour la formation des jeunes."