Cyclisme Le Britannique se concentre sur le cyclisme et il veut gagner un troisième grand tour de suite après le Tour et la Vuelta.

À une semaine du départ du Tour d’Italie, à Jérusalem, l’équipe Sky a communiqué la liste des huit coureurs qu‘elle alignera au Giro, faisant de Chris Froome son leader. Malgré l’affaire du contrôle "anormal" au salbutamol lors du dernier Tour d’Espagne, qui n’a toujours pas trouvé son épilogue, le Britannique s’alignera sur la course au maillot rose avec l’espoir avoué de remporter un troisième grand tour de rang après ses succès au Tour et à la Vuelta 2017.

Il y a huit ans que Froome n’a plus couru le Giro. Un an après une première participation (36e), Froome, qui évoluait alors dans la modeste équipe Barloworld, avait été mis hors course lors de la 19e étape, pour s’être accroché dans un col à une moto (il souffrait d’une tendinite au genou).

Sur le Tour d’Italie, le quadruple vainqueur du Tour de France qui, s’il le peut, cherchera ensuite à conquérir un cinquième maillot jaune, sera épaulé par une forte équipe. Sergio Henao et Wout Poels, notamment, seront ses principaux lieutenants, tandis que ses cinq autres équipiers seront David de la Cruz, Kenny Elissonde, Vasil Kiryienka, Christian Knees et Salvatore Puccio.

"Gagner un troisième grand tour de suite me motive tout spécialement", dit Froome." Il y a évidemment à viser le Giro avant le Tour mais si je ne l’avais pas couru, je l’aurais regretté toute ma vie. J’ai eu un autre début de saison que les années précédentes car je voulais arriver en forme plus tôt, évidemment. "

Froome n’est pas touché par l’affaire qui le menace.

"Je sais qu’il y a des problèmes", dit-il. "L’équipe, comme moi faisons tout ce que nous pouvons pour les résoudre le plus rapidement possible. Mais pour le moment, je veux me concentrer sur le cyclisme. J’aimerais ramener le maillot rose, mais je me rends compte que ce sera une lutte très difficile."