Cyclisme L’Italien a perdu du temps sur les favoris dans le prologue.

Parmi les grands favoris de ce Giro, Fabio Aru est celui qui a perdu le plus de temps au prologue. Derrière Dumoulin vainqueur, Pinot a terminé 16e à 0:33, Froome 21e à 0:27, Chaves 40e à 0:38 et Aru 47e à 0:50.

Un temps moyen pour le Sarde qui n’a pas pu rivaliser avec les meilleurs dans cet exercice. "J’ai perdu du temps, mais c’était prévisible compte tenu de mes caractéristiques", a déclaré l’Italien à nos confrères de la Republicca. "J’ai essayé de faire attention aux courbes. Le parcours était assez difficile. Je ne voulais pas prendre trop de risque. Mais pour l’instant ce n’est pas trop grave, nous avons encore 20 jours très durs devant nous."

Dans la deuxième étape, rendue difficile par le vent qui, par moments, soufflait en force, Aru n’a pas perdu de temps et est bien resté calé dans le peloton des favoris. Nul doute que le coureur de la UAE Team Emirates attend avec impatience que les pentes s’élèvent à nouveau.

Il estime d’ailleurs que ce Giro se gagnera au jour le jour. "Je ne pense pas que le Zoncolan ou le Jafferau seront décisifs..."

Il faut bien avouer que les dernières performances d’Aru sur le Giro sont encourageantes.

Il n’a fait que progresser en terminant respectivement 41e, 3e et 2e lors de ses trois participations. "Il est temps pour moi gagner", a-t-il rappelé avant le départ.

Cela passe par une bonne journée de dimanche et ne surtout pas se faire piéger. Les coureurs auront à boucler 229 kilomètres entre Be’er Sheva et Eilat. Le vent devrait, une nouvelle fois, perturber la finale.