Cyclisme

HEUSDEN Le Brabançon Fabio Polazzi affiche depuis le début de saison une impressionnante régularité. Constamment dans le coup dans les grandes épreuves, le coureur du Pôle Continental Wallon, qui dispose d'un contrat Rosetta dans le cadre du Centre de formation du cyclisme francophone, regrette cependant de ne pas avoir obtenu une victoire de prestige. Jusqu'ici, il ne compte en 2007 qu'un succès dans une kermesse mais affiche néanmoins une belle carte de visite : 7e de Romsée-Stavelot-Romsée, 9e du Gaverstreek, 10e de Wavre-Rijmenan, 11e du Triptyque Ardennais, 13e de la Flèche Ardennaise, 14e du Tour des Flandres espoirs ou encore 15e du Tour de Namur. La semaine passée, il est passé de peu à côté d'une victoire importante, à la kermesse pro d'Heusden. L'espoir wallon est effectivement revenu en compagnie du futur vainqueur, Wouter Weylandt, sur la bonne échappée du jour, après une bonne quarantaine de bornes. "Nous étions à 6 , explique Fabio Polazzi. Avec notamment Cretskens et Van Avermaet. Le niveau était très élevé car derrière, il y avait Nuyens et Willems en poursuite ! Mais ils ne sont pas rentrés. Et j'ai tenté ma chance en attaquant au dernier kilomètre."

Un joli coup. Polazzi prend une quarantaine de mètres mais Cretskens se sacrifie pour son coéquipier, le sprinter Weylandt, rattrapant le Wallon, qui termine 4e des 214 coureurs au départ. Et dimanche, au Championnat de Belgique espoirs, Fabio Polazzi s'est encore illustré, prenant part à l'offensive de début de course menée par les gros bras Roelandts ou De Greef.

"Ensuite, on s'est retrouvé dans un groupe de 28 coureurs , continue Polazzi. Comme il y avait 6 Jong Vlaanderen et 7 Beveren, j'allais dans toutes les offensives qui présentaient un de ces coureurs. Mais ils ont roulé l'un contre l'autre et se sont finalement fait avoir par Muys."

Fabio Polazzi se classe finalement 15e. "Cette année, j'ai souvent été présent dans les grandes courses , continue-t-il. Je pense avoir été régulier mais il me manque une belle victoire pour me faire plus remarquer au niveau des équipes pros. J'espère y parvenir, comme, après une coupure en juillet, le Tour de Namur m'a fait beaucoup de bien."

Aujourd'hui, à la course pro d'Overijse, il évoluera quasiment à domicile. "J'habite à 20 kilomètres de là et j'espère pouvoir me montrer."



© La Dernière Heure 2007