Cyclisme

Dopage: Frank Schleck visé, perquisition à son hôtel


VARESE L'hotel qui abrite la sélection luxembourgeoise de cyclisme, dont fait partie Frank Schleck, à Gaggiolo près de Varèse (Italie) aux championnats du monde de cyclisme sur route a été perquisitionné dans la nuit de vendredi à samedi par la police italienne. Ce sont une vingtaine de personnes qui ont procédé à l'opération visant plus particulièrement Frank Schleck.

Schleck aurait à s'expliquer sur l'envoi d'un mandat de 6.691 euros en mars 2006 sur le compte dénommé "Code Holdings" de la banque HSBC à Genève (Suisse). Ce compte appartient à Eufemiano Feuntes, considéré comme le cerveau de l'opération Puerto, mise à jour en Espagne en mai 2006 par la guardia civile révélant un vaste réseau de dopage sanguin organisé.

Frank Schleck, engagé dimanche dans le Championnat du monde de cyclisme à Varèse (Italie), sera convoqué devant l'instance antidopage de son pays pour s'expliquer à propos d'un virement qu'il aurait fait au Dr Fuentes, de l'affaire Puerto, selon le journal allemand Suddeutsche Zeitung.
Schleck, qui a porté le maillot jaune pendant le dernier Tour de France, aurait envoyé en mars 2006 une somme de près 7000 euros sur un compte suisse appartenant au Dr Fuentes.
"Je n'ai rien fait d'illégal, je ne me suis pas dopé", a réagi vendredi soir l'aîné des frères Schleck, présent à Varèse avec l'équipe nationale du Luxembourg.

Le Dr Fuentes est le cerveau présumé d'un vaste réseau de dopage sanguin découvert au printemps 2006. Cette affaire, appelée Puerto, a provoqué la suspension de l'Italien Ivan Basso et la fin de carrière de Jan Ullrich, le seul Allemand vainqueur du Tour de France (en 1997).
Les médias ont déjà rapproché le nom de Frank Scheck de l'affaire Puerto au sujet de l'une des poches de sang découvertes par les enquêteurs espagnols et attribuée à "l'ami de Birillo", Birillo étant le nom du... chien de Basso lequel était à l'époque le coéquipier du Luxembourgeois.

Frank Schleck, qui est âgé de 28 ans, a gagné notamment en 2006 l'Amstel Gold Race et l'étape de l'Alpe d'Huez dans le Tour de France. En juillet dernier, il a porté pendant deux jours le maillot jaune de leader du Tour avant de le céder à son coéquipier espagnol Carlos Sastre.
A trois jours de l'arrivée, les douanes avaient procédé en marge de la course à une fouille approfondie d'un véhicule conduit par son père Johnny. Aucun produit dopant n'avait été trouvé.