Cyclisme Les coureurs d'aujourd'hui ont encore en mémoire les exploits de VDB.

Binche-Chimay-Binche est l’avant dernière course de la saison en Wallonie, avant la nouvelle épreuve de la Famenne Ardenne Classic, qui aura lieu le 11 octobre. La course de Binche est également appelée le Mémorial Frank Vandenbroucke. Un nom qui résonne encore dans toutes les mémoires des passionnés de sport et de cyclisme en particulier. Et notamment dans celles des coureurs actuels.

Ce mardi au départ de cette épreuve mise sur pied par Jean-Luc Vandenbroucke, l’oncle de VDB, les pros du peloton l’ont confirmé.


Pour le champion de Belgique Oliver Naesen, Frank Vandenbroucke était "un des grands héros du vélo". Le porteur du maillot noir-jaune-rouge se plonge encore souvent dans le passé pour revivre les exploits de VDB. "Je regarde encore souvent les reportages pour me donner le moral avant les courses, je l’avais d’ailleurs fait la veille du Championnat de Belgique (qu’il a gagné, NdlR)", explique celui qui a 27 ans. Ses victoires, sa vie, enfin, pas toute sa vie, sa façon de courir faisaient rêver. C’est vraiment un coureur qui m’a inspiré. Mais il n’y a pas que moi, tous les coureurs qui sont ici, jeunes ou plus vieux, ont été inspirés par Frank."

"C’était mon idole de jeunesse", se rappelle Kevyn Ista, âgé de 32 ans. "J’ai appris à le connaître lors de, malheureusement, ses dernières années. Il était devenu un ami, cette course est donc un événement spécial. Je pense d’ailleurs que nous sommes plusieurs avec le même était d’esprit au départ, à vouloir lui rendre hommage."


Même constat pour le Flandrien Dimitri Claeys. "J’ai commencé le cyclisme en 2000, quand c’était le temps de VDB", évoque le coureur de Cofidis, âgé de 30 ans. "J’ai peut-être commencé le vélo en le regardant. C’était une idole pour moi."


Son coéquipier wallon Jonas Van Genechten (31 ans) acquise : "Frank, c’était toute ma jeunesse", se souvient le sprinter hennuyer, qui a un point commun avec VDB, puisqu’il a remporté une étape de la Vuelta. "Il y avait Johan Museeuw, et Frank a pris la relève. Il était un modèle pour tous les jeunes. Il a motivé de nombreux jeunes à essayer de prendre sa roue. Je trouve d’ailleurs que c’est très bien qu’il y ait un Mémorial à son nom, ici, à Binche, où il est d’ailleurs le dernier Belge à s’être imposé."

S’il est plus jeune, puisqu’il n’a que 24 ans et n’avait donc que cinq ans lors de la fameuse victoire de Frank Vandenbroucke à Liège-Bastogne-Liège en 1999, Boris Vallée a lui été marqué par la carrière de VDB. "C’est tout simplement une légende belge, wallonne, qui a traversé les âges", commente le sprinter de Fortuneo-Oscaro. "Il était tout le temps à la télé, il est toujours présent dans les mémoires, il a réalisé de grandes choses sur le vélo et je trouve que cette course à Binche lui correspond bien, car c’est une épreuve de guerrier qui le représente bien."


Le trentenaire Kenny Dehaes (32 ans) était supporter de l’enfant terrible du cyclisme belge. "Frank, c’était un grand talent, c’était mon idole quand j’étais petit", décrit le sprinter de Wanty-Groupe Gobert, le leader de la Napoleon Games Cup (Coupe de Belgique) dont Binche-Chimay-Binche est la dernière manche. "C’est grâce à lui que j’ai commencé le vélo. J’ai eu la chance de rouler avec lui chez les pros quelques années. C’est d’ailleurs dommage qu’il ne soit plus là, que nous sommes à son Mémorial…"

Quelle victoire de Frank Vandenbroucke les a marqués ?

Dimitri Claeys : "Ses victoires d’étapes au Tour d’Espagne."

Jonas Van Genechten : "Sa victoire d’étape à Avila, sur le Tour d’Espagne, cela reste un moment mémorable."

Oliver Naesen : "Sa victoire d’étape à Avila, sur le Tour d’Espagne. Mais Liège-Bastogne-Liège, aussi… Je pourrais en dire plein !"

Kenny Dehaes : "Liège-Bastogne-Liège. C’était super d’annoncer où il allait attaquer et de le faire, tout en parvenant à gagner. Cela reste dans les mémoires de tous les Belges."