Cyclisme

"il est moralement anéanti", explique Paul De Geyter, son manager


BRUXELLES Frank Vandenbroucke devrait déposer plainte cette semaine devant les tribunaux, contre la décision de l'Union cycliste internationale (UCI) de lui interdire le départ des courses du ProTour où son équipe continentale Mitsubishi-Jartazi, qui a reçu une wild card à cette condition, serait invitée par les organisateurs.

Une exigence qui scandalise Paul De Geyter, le manager de Vandenbroucke. "Je ne trouve pas de mots pour qualifier l'attitude de l'UCI qui punit mon coureur la veille du départ du Circuit Het Volk, pour des faits datant de l'an 2000", déclare-t-il en effet à propos de cette affaire. "Je peux en revanche vous définir l'effet produit sur Frank Vandenbroucke: il est moralement anéanti. Je suppose que l'UCI en est très satisfaite. On me dit qu'elle veut lui faire payer cette histoire de courses amateures disputées avec une fausse licence (et un faux nom, Francesco Delponte, ndlr), mais dans ce cas pourquoi ne nous a-t-elle jamais posé la moindre question à ce sujet. Ces messieurs se sont contentés de ce qu'ils ont lu dans la presse. D'autres affirment que Frank paie ses (bonnes) relations avec Bernard Sainz. Mais ces gens ont-ils vraiment le droit de déterminer avec qui un coureur a le droit de parler?"

"Le plus fou dans ce mauvais feuilleton", poursuit Paul De Geyter, "c'est que Frank a obtenu sa licence sans aucun problème en début d'année. On a donc estimé qu'il avait le droit de courir, et celà devrait donc valoir pour toutes les courses. A moins qu'il y ait subitement deux catégories de coureurs, et donc deux sortes de licence, dont une limiterait les droits de son titulaire, interdisant par exemple à un licencié comme Frank Vandenbroucke de disputer le Tour des Flandres? En attendant ce diktat de l'UCI ne repose sur aucune base juridique et règlementaire, comme le tribunal devrait le confirmer. Tout repose sur des rumeurs et des articles parus dans la presse. Nous allons donc contacter notre avocat, Johnny Maeschalck, et plus que probablement saisir la justice avant la fin de la semaine", conclut Paul De Geyter.

On ajoutera que Frank Vandenbroucke, qui se soigne pour un point de bronchite, a été victime d'un vol de sa voiture dans la nuit de jeudi à vendredi passé. Mais aussi que compte tenu de son niveau actuel, il aurait sans doute beaucoup de mal à faire bonne figure dans une épreuve du ProTour.