Cyclisme

Le Tour de Belgique, qui s’appelle désormais le Baloise Belgium Tour, s’est élancé ce mercredi à Buggenhout, qui sera également le théâtre de l’arrivée de la première étape. 

Où un sprint devrait avoir lieu, si le vent ne provoque pas de bordures. "C’est effectivement une étape toute plate", confirme Frederik Willems, le directeur sportif de Lotto-Soudal. "Notre but est d’avoir un sprint et de jouer la carte d’André Greipel. Il vient de recommencer aux Quatre Jours de Dunkerque (où il a gagné deux étapes et fini deuxième du classement final, NdlR), qu’il a finis avec de bonnes sensations."

La formation belge a de hautes ambitions pour le Tour de Belgique. "Pour le classement final, nous avons le vainqueur sortant dans notre formation, Jens Keukeleire, sur qui nous comptons", continue Frederik Willems. "L’an passé, il avait assuré la victoire finale grâce à une échappée. Nous espérons un déroulement favorable, sur une épreuve qui se joue aussi beaucoup avec les secondes de bonifications."

Outre Keukeleire, qui est le favori pour la victoire finale, selon l’ancien coureur ? "Pour moi, c’est Simon Spilak, de la formation Katusha", répond-il.

Le Slovène a notamment remporté deux fois le Tour de Suisse et une fois le Tour de Romandie.