Cyclisme

La deuxième étape du Baloise Belgium Tour s’est élancée ce jeudi de Lochristi. En direction de la Mer du Nord et de Knokke, où un nouveau sprint est attendu. Au littoral, le vent est de la partie.

"On annonce une étape pour sprinters à nouveau, mais attention, cela peut être une étape piège"
, commente Gaëtan Bille, qui avait fini troisième du classement final du Tour de Belgique en 2015, derrière Greg Van Avermaet et Tiesj Benoot. "Car il y a du vent, qui souffle pas mal. Des bordures sont possibles. Je ne pense pas pour un groupe d’une dizaine d’hommes. Mais pour un peloton réduit. Et puis il faudra être vigilant à Knokke, où l’arrivée est vent de trois quarts dos. Cela peut créer des cassures, tu peux vite y perdre quinze secondes. Si cela se passe bien pour moi, je ferai le chrono de vendredi à fond en vue du classement final. Sinon, je le ferai en dilettante pour me réserver pour l’étape reine de samedi."