Cyclisme L'Italien avait été exclu du dernier Tour de France pour avoir frappé Elie Gesbert.

L'enfant terrible du cyclisme Gianni Moscon a réagi quelques semaines après son exclusion du Tour de France. Il avait été mis hors course pour avoir eu une altercation avec Elie Gesbert. Le jury des commissaires n'avait pas hésité une seconde à l'exclure.

S'il est extrêmement doué sur le vélo, il l'est un petit peu moins au niveau de la communication. "Je regrette entièrement mon acte", avait déclaré l'Italien en juillet dernier. "C'est un mauvais exemple de ma part." Total revirement de situation cette semaine puisque le coureur de la Sky a littéralement nié les faits dans une interview accordée au média italien Tuttosport. 

"Je ne pense pas souvent à ce qui s'est passé sur le Tour, parce que je n'ai rien fait du tout", a affirmé le coureur qui a été suspendu cinq semaines par l'UCI après cet incident. "Si j'avais vraiment essayé de frapper Gesbert, pourquoi ne s'écarte-t-il pas ? C'est un coup fantôme. L'équipe Sky attire l'animosité et compte tenu de ce qui s'est passé avant, je suis considéré comme la brebis galeuse, le coureur le plus facile à atteindre. L'équipe a toujours été de mon côté. Je n'ai même pas reçu d'amende."

Moscon n'en est pas à son coup d'essai dans le peloton. Il s'est créé en quelques années une véritable réputation de "bad boy".