Gilbert : "Avec ma forme..."

Julien Gillebert Publié le - Mis à jour le

Cyclisme

Malgré un petit refroidissement, Philippe Gilbert se dit prêt à faire la bagarre au difficile Tour du Haut Var

DRAGUIGNAN À une semaine du week-end d'ouverture en Belgique, les choses sérieuses commencent à se bousculer. Si on court depuis un bon mois sur des fronts de plus en plus exotiques, du Gabon au Qatar, en passant par l'Australie et la Malaisie, la difficulté des courses va en s'intensifiant. Après une série de courses européennes par étapes, deux semi-classiques de référence auront lieu ce week-end.

D'abord, ce samedi, avec l'exigeant Trophée Laigueglia, en Italie, où Pozzatto, Ballan et Cunego représenteront un fort contingent transalpin, et ensuite, ce dimanche, avec l'éprouvant Tour du Haut Var. Deux épreuves qui conviennent généralement aux puncheurs. Soit une catégorie de coureurs qui peuvent faire la différence à la faveur d'une accélération, si possible sur une petite côte, qui vient à la suite de nombreuses autres.

Parmi les puncheurs très en verve en ce début de saison, outre Pozzato, qui avait remporté l'an passé le Tour du Haut Var une semaine avant d'enlever le Volk, il y a un certain Philippe Gilbert.

"Je serai dimanche au Tour du Haut Var", explique le Liégeois, qui conserve un très bon souvenir de cette épreuve puisqu'il s'était imposé à Draguignan voici trois ans. "L'an passé, le parcours avait été modifié et avait été rendu plus facile. Si je me souviens bien, il y avait des types dans le premier peloton qui n'auraient jamais terminé là en temps normal. Mais d'après ce que j'ai entendu, le parcours va, à nouveau, être rendu plus difficile. Les organisateurs, pour leur anniversaire (NdlR : l'épreuve fête ses 40 ans cette année), sont revenus à une formule bien plus exigeante. Et si c'est le même parcours que lorsque j'avais gagné, il faut s'attendre à ce que ce soit vraiment dur. Et dans ce cas, avec la forme que j'ai actuellement, cela ne devrait pas me poser de problème !"

On sent que le Liégeois n'a rien perdu de son ambition. Mieux, ses trois succès déjà acquis en 2008 (deux étapes du Challenge de Majorque en plus du classement final officieux) semblent avoir affamé encore plus son immense appétit de victoires.

Et ce n'est pas le petit refroidissement qui l'a poursuivi cette semaine qui l'inquiète.



© La Dernière Heure 2008
Publicité clickBoxBanner