Cyclisme

Lukas Pöstlberger est le premier leader du Tour d'Italie (WorldTour) grâce à sa victoire dans la première étape courue vendredi entre Alghero et Olbia (206 km), en Sardaigne. Le coureur autrichien de la formation Bora-Hansgrohe a surpris le peloton dans le dernier kilomètre, alors que le sprint final se préparait. L'Australien Caleb Ewan (Orica-Scott) a pris la deuxième place devant l'Allemand André Greipel (Lotto Soudal).

195 coureurs ont pris le départ. Contrôlés positifs, les Italiens de la formations Bardiani-CSF Stefano Pirazzi et Nicola Ruffoni ont été exclus de la course. Un de leurs équipiers, Mirco Maestri, a été l'un des six hommes partis dès le deuxième kilomètre.

Il était accompagné de Cesare Benedetti (Bora-Hansgrohe), Marcin Bialoblocki (CCS-Sprandi), Daniel Teklehaimanot (Dimension Data), Pavel Brutt (Gazprom-Rusvelo) et Eugert Zhupa (Wilier Triestina - Selle Italia).

Leur avance a rapidement atteint les six minutes. Maestri a été le premier à lâcher prise, à une centaine de kilomètres de l'arrivée.

Les échappés ont été repris à 3,5 km de l'arrivée. Alors qu'on se dirigeait vers un sprint massif, Pöstleberger a réussi à prendre quelques mètres sur le peloton. Il a conservé cet avantage jusqu'au bout pour enfiler le premier maillot rose de cette 100e édition.

Pöstlberger a précédé Ewan et Greipel. Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo) a pris la quatrième place, Sacha Modolo (UAE Team Emirates) est cinquième. Jasper Stuyven (Trek-Segafred), septième, est le premier Belge. Quatrième du Giro l'an passé, le Néerlandais Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) a été ralenti par une chute survenue à un peu plus de 3 kilomètres de l'arrivée et a perdu 13 secondes sur les autres favoris.

Lundi, le Giro restera en Sardaigne pour une étape de 221 km entre Olbia et Tortoli.