Cyclisme

André Greipel a remporté la deuxième étape du Tour d'Italie, samedi, entre Olbia et Tortoli (221 km). 

L'Allemand de la formation Lotto-Soudal s'est imposé au sprint devant l'Italien Roberto Ferrari (UAE Team Emirates). Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) s'est classé troisième. Grâce aux bonifications, Greipel dépossède l'Autrichien Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe) du maillot rose de leader du général.

Lukasz Owsian (CCC Sprandi Polkowice) et Ilia Koshevoy (Wilier Triestina-Selle Italia) ont attaqué dès le premier kilomètre. Simone Andreetta (Bardiani-CSF), Evgeny Shalunov (Gazprom-Rusvelo) et Daniel Teklehaimanot (Dimension Data) les ont rejoints après 13 km. Les échappés ont compté jusque 6 minutes d'avance.

Sur la côte de Genna Silana (2e catégorie), Owsian et Andreetta lâchaient prise. Koshevoy, Shalunov et Teklehaimanot étaient repris par le peloton juste au sommet, situé à 47 km de l'arrivée. Teklehaimanot, déjà à l'attaque vendredi, parvenait cependant à passer en premier la banderole du 'Grand prix de la montagne', ce qui lui assurait d'enfiler le maillot bleu du meilleur grimpeur.

Dans la descente, la formation Bahrein-Merida du tenant du titre Vincenzo Nibali prenait les choses en mains. A 7,5 km de l'arrivée, l'un des outsiders, Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) connaissait des ennuis mécaniques. Le Russe était contraint à changer de vélo et à mener une poursuite avec ses équipiers pour ne pas perdre trop de temps. Zakarin parvenait à réintégrer le peloton à 2 km de la ligne.

Au sprint, Caleb Ewan, deuxième vendredi, déchaussait en plein effort. Greipel devançait Ferrari, Stuyven et Fernando Gaviria (Quick-Step Floors). Le coureur de Lotto-Soudal décroche son septième succès sur les routes du Giro. L'Allemand, troisième de la première étape, détrône Pöstlberger en tête du général.

Dimanche, la troisième étape, courue à nouveau en Sardaigne, reliera Tortoli à Cagliari (148 km).