Cyclisme L’Australien s’est à nouveau imposé, devançant Colbrelli et Van Avermaet

Ancien vainqueur du Grand Prix de Montréal, Tim Wellens a tout fait, ce dimanche, pour s’imposer à nouveau au Canada. Sur la plus difficile des deux classiques canadiennes, le puncheur belge a multiplié les offensives. Mais il n’est pas parvenu à faire la différence, sur le peloton, à nouveau réglé au sprint par l’Australien Michaël Matthews.

La course avait démarré avec une échappée matinale très canadienne, puisque quatre coureurs du Canada ont su trouver l’ouverture : Hugo Houle, Adam Roberge, Nigel Ellsay et Charles-Etienne Chretien, accompagnés par le Britannique Owain Doull. Les BMC de Greg Van Avermaet et les Sunweb de Michaël Matthews ont contrôlé le peloton, avant que le Wallon Rémy Mertz assure la poursuite, pour son leader Tim Wellens.

L’équipe belge Lotto-Soudal a d’ailleurs solidement accéléré à 40 bornes du but avec Jens Debusschere et le neopro Harm Vanhoucke, pour favoriser une offensive de Tim Wellens. Le Belge est parti dans un groupe intéressant, avec Vuillermoz et Mohoric, mais le peloton a directement embrayé pour le reprendre. Le Slovène Mohoric a insisté en partant avec Jan Polanc et Gregor Mulberger, avec qui il a repris et lâché l’échappée matinale.

Tout s’est regroupé dans le dernier tour. Dans lequel James Knox, le prometteur jeune grimpeur britannique de Quick Step, a relancé les hostilités. Dans lesquelles s’est mêlé à nouveau Tim Wellens, attaquant à dix bornes du but pour revenir sur Knox avec Jakob Fuglsang. Mais ce trio a été repris à six kilomètres de l’arrivée.

Le sprint était inévitable. Comme la victoire de Michaël Matthews, qui réalise le doublé après sa victoire vendredi à Québec. Il a devancé Sonny Colbrelli et Greg Van Avermaet, qui décroche une nouvelle place d’honneur au Canada, tandis qu’Oliver Naesen est quatrième. "Je suis super heureux de réussir le doublé", jubile Michaël Matthews. "Je voulais vraiment gagner, j’ai été vigilant toute la journée et mon équipe a parfaitement bossé pour me permettre de sprinter pour la victoire."

Il est le deuxième coureur à réaliser le doublé sur les classiques du Canada, après son compatriote Simon Gerrans, en 2014 .