GP E3 : Tom Boonen réalise la passe de cinq

F. Chl. Publié le - Mis à jour le

Cyclisme

Notre compatriote s'est imposé au sprint devant Freire et Eisel et devient le recordman absolu de victoires à Harelbeke. Philippe Gilbert a abandonné

HARELBEKE Tom Boonen est bel et bien de retour. L’anversois confirme son excellent début de saison en s’imposant pour la cinquième fois de sa carrière à Harelbeke. Tornado Tom a devancé au sprint l’Espagnol Oscar Freire (Katusha) et l’Autrichien Bernhard Eisel (Sky). Philippe Gilbert n’a pas levé les doutes concernant son état de forme puisqu’il a abandonné très tôt dans la course.


Une course du calibre du GP E3 méritait bien de retrouver sa place dans le calendrier World Tour. Pour ne pas subir la concurrence de Gand –Wevelgem, l’épreuve a été déplacée au vendredi, ce qui a permis d’accueillir un plateau beaucoup plus relevé qu’ il y a 12 mois. Et pour rehausser son prestige, le GP E3 avait introduit sur son parcours un Mur de Grammont qui sera zappé du tracé 2012 du Tour des Flandres.


C’est sous un soleil printanier et une température très agréable que les coureurs ont quitté Harelbeke pour 203 km de routes étroites et sinueuses agrémentées par 13 petites bosses et quelques secteurs pavés. A 140km du but, Kevin Hulsmans, accompagné de ses équipiers de Farnese Oscar Gatto et Luca Ascani, faussait compagnie au peloton. Ils emmenaient sur leurs porte-bagages les Belges Sijmens (Cofidis), Delfosse (Landbouwkrediet) et Dockx (Lotto), le Français Gaudin (Europcar), le Danois Morkov (Saxo Bank) et le Slovène Gazvozda (AG2R). Ces neuf hommes vont compter une avance maximale de 9 minutes qui fondra avec les premiers bergs.


Dans le Stationberg, situé à plus de 50km de l’arrivée, Philippe Gilbert était à la peine en queue de peloton et ne pourra pas suivre Tom Boonen lorsqu'il placera son accélération habituelle dans le Taaienberg. Un groupe d’une vingtaine de coureurs se formait derrière les échappés matinaux, mais l’absence d’entente entre les cadors permettra à ceux qui étaient en difficulté dans l’ascension de faire la jonction.


Dans le Vieux Quaremont, alors que Gatto se retrouvait seul en tête, Cancellara entrait en scène emmenant dans son sillage Boonen, Pozzato, Vanmarcke et Sagan avant d’être victime d’une crevaison puis d’être ensuite percuté par Barredo alors qu’il effectuait son changement de roue. Mais le groupe qui s’était dégagé à la faveur de ce mont ne parviendra pas à creuser l’écart et Cancellara ainsi que de nombreux coureurs parviendront à revenir.


Chavanel, Spilak et Muravyev profitaient du manque d’organisation pour s’extraire du groupe des favoris et se lançaient à la poursuite de Gatto qui avait bien résisté dans le Vieux Quaremont. C’est finalement une crevaison à 15km du but qui mettra fin au joli numéro de l’Italien, laissant Sylvain Chavanel et Dimitri Murayev qui s’étaient entre-temps débarrassés de Spilak s’envoler vers Harelbeke. Mais les équipiers de sprinteurs menaient la chasse derrière ce duo qui sera finalement englouti à 5km du but. Et au sprint, ce ne sont finalement pas les attendus Sagan, Boassen Hagen et Degenkolb qui joueront les premiers rôles, mais les vieux briscards puisque Tom Boonen va devancer d’un boyau Oscar Freire, Bernhard Eisel complétant le podium. A 31 ans, Tornado Tom gagne donc pour la cinquième fois de sa carrière à Harelbeke. Il efface ainsi des tablettes Rik Van Looy avec qui il détenait le record de victoires jusque là. Pour sa dernière saison chez les professionnels, l’ancien champion du monde Oscar Freire a obtenu le meilleur résultat de sa carrière dans une course pavée.

Boonen rassure, Cancellara confirme, Gilbert inquiète


A une semaine du Tour des Flandres, Tom Boonen a donc rassuré ses partisans en montrant qu’il était prêt à rejoindre Museeuw, Magni , Leman et Buysse sur les tablettes des coueurs les plus titrés du Ronde. Fabian Cancellara aurait sans doute pu jouer un rôle plus important dans ce GP E3 sans les pépins dont il fut victime. Mais le coup de pédale de Spartacus ne laisse aucun doute sur le fait qu’il sera aussi un sérieux candidat à la victoire.


Sep Vanmarcke confirme qu’il devrait être la grande révélation des classiques flandriennes. Cinquième ce vendredi après sa septième place dans A travers les Flandres et sa victoire sur le circuit Het Nieuwsblad, le citoyen de Courtrai semble désormais en mesure de rivaliser avec les deux cadors des classiques pavées. Les Van Avermaet, Pozzato Ballan et Leukemans ont montré qu’ils étaient aussi en forme à ce moment de la saison. Peter Sagan, même s’il n’a pu jouer la victoire dans le sprint final, a encore prouvé qu’il était un surdoué dans sa discipline en étant capable de suivre Cancellara et Boonen dans le Vieux Quaremont. Le Slovaque peut légitimement rêver d’un jour inscrire son nom au palmarès du Tour des Flandres.


Philippe Gilbert en revanche n’a pas du tout rassuré. Le remoucastrien a été à la peine dès les premières pentes de l’Eikenberg et on ne serait pas aussi dubitatif sur son état de forme si son début de saison avait été plus encourageant.


Le déroulement de ce Grand Prix E3 nous laisse entrevoir un Tour des Flandres particulièrement attrayant. En attendant, ce dimanche, les coureurs en découdront de nouveau sur les routes de Gand-Wevelgem.


© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner