Cyclisme Le champion olympique est en excellente condition et en confiance : il brille chaque année sur les classiques canadiennes.

Le Grand Prix de Québec devrait se disputer pour la première fois sous la pluie, ce vendredi. Peu importe la météo pour Greg Van Avermaet, qui brille chaque année au Canada et compte à nouveau le faire.

Cinq tops 10 en cinq participations

En cinq participations au Grand Prix de Québec, Greg Van Avermaet s’y est à chaque fois classé dans le Top 10 : 2e en 2012, puis 3e, 5e, 10e et à nouveau 2e. "C’est la preuve que cette épreuve me convient vraiment bien, sans doute plus que celle de Montréal, même si je n’ai jamais gagné à Québec, alors que je me suis imposé l’an passé à Montréal", explique-t-il. "L’an passé, j’avais été battu par Sagan le vendredi et je l’avais devancé le dimanche. Je signe pour le même résultat cette année ! Ici, le plus important est de rester bien tranquille avant les deux derniers tours."

Son manque de succès

La dernière victoire de Golden Greg remonte au Tour du Luxembourg. "Cela commence à faire long, mais cela ne veut pas dire que je ne marche pas : je viens de faire 8e de la Clasica, 4e du BinckBank Tour et 10e de Plouay. Je ne suis donc pas inquiet. Surtout que je sens que ma forme est vraiment bonne."

Sa vision du Mondial

S’il a fait des courses du Canada un objectif, il a aussi le Mondial dans le viseur. "Où ce sera une course dure avec le mauvais temps annoncé, je pense que les Belges y auront une des meilleures équipes. Tout en ayant dû se passer d’un gars en forme comme Vanmarcke. Comme chaque année, le choix du sélectionneur est difficile à faire et sujet aux discussions. Mais je pense qu’il a trouvé un bon équilibre."

Sa place de n°1 mondial

Van Avermaet a bien conscience qu’il peut prendre des points décisifs pour le classement final du World Tour et sa première place au classement de l’UCI. "Oui, mais ce n’est pas mon objectif prioritaire : je veux d’abord gagner des courses, c’est ce qu’on retient, et ce type de classement vient alors automatiquement."