Cyclisme

À quelques jours de sa reprise, vendredi, lors des Hammer Series disputées dans le Limbourg néerlandais, Greg Van Avermaet sait déjà que son programme estival n’intégrera les Championnats d’Europe, disputés le dimanche 12 août, à Glasgow. 

Le staff de l’équipe BMC a, en effet, décidé de ne libérer aucun de ses coureurs pour ce rendez-vous. "Cette course tombe à un très mauvais moment dans notre calendrier", commente Allan Peiper, le directeur sportif de l’équipe. "Le Binck Bank Tour débute le lendemain, mais il y a aussi le Tour de Pologne juste avant, celui de l’Utah ou encore la classique d’Hambourg. Notre noyau comprend 24 coureurs, dont nous avons besoin à cette période. Se pose aussi la question du risque. Nous payons les coureurs pendant toute l’année, assumons le coût des voyages et d’une partie du transport du matériel pour un événement qui peut, au final, nous coûter cher… Lors des Jeux de Rio, par exemple, Richie Porte est tombé dans la course en ligne et n’a pas couru d’août 2016 à janvier 2017 alors que nous lui versions bien évidemment son salaire. Nous avons donc préféré de poser un choix fort qui ne vaudra pas pour le Mondial." Une décision que le sélectionneur national Kevin De Weert regrette. "C’est d’autant plus dommage que le tracé convenait parfaitement à Greg et que celui-ci était motivé par ce rendez-vous. Il me faudra aussi faire sans les autres Belges de chez BMC. J’effectuerai donc ma sélection en fonction de cet impératif. Je pense articuler ma sélection autour de deux ou trois leaders. Le circuit, qui mixe les caractéristiques du Tour des Flandres et de l’Amstel, colle ainsi parfaitement aux qualités de Philippe Gilbert."