Cyclisme

Dans des conditions climatiques dantesques, le Belge s’est imposé au bout du suspense.

Denain attendait Wout Van Aert et c’est finalement Kenny Dehaes qui a porté haut les couleurs de la Belgique sur les pavés du nord de la France.

Pourtant, il était difficile d’imaginer que la victoire n’échappe à l’équipe Direct Énergie à 21 kilomètres de l’arrivée. L’équipe française, emmenée par un Sylvain Chavanel des grands jours, avait fait le ménage façon Quick Step au Samyn.

Kenny Dehaes, présent dans le groupe de tête, où trois Direct Énergie dominaient largement, attendait son heure. Avant qu’Adrien Petit ne tente sa chance en solitaire à moins de dix kilomètres de l’arrivée.

"Ce n’était pas la bonne tactique. Si les Direct Énergie étaient restés ensemble, ils pouvaient gagner car ils étaient en surnombre devant", admettait le vainqueur du jour après l’arrivée.

Seul face au froid, au vent et au dernier secteur pavé, Adrien Petit a fini par voir ses espoirs de victoire à domicile s’envoler. Le regroupement général était une bonne nouvelle pour les derniers courageux encore en course. Au premier rang desquels se trouvait Kenny Dehaes.

"Un groupe d’une vingtaine de coureurs est revenu sur les pavés. Je sais que je ne suis pas mauvais au sprint. Mais tout est différent dans une course comme ça, où tout le monde est cramé. Il y a eu plusieurs attaques dans la finale et j’ai fini par me retrouver bien placé à 700 mètres de la ligne d’arrivée. Et là c’est devenu clair que je devais attaquer", a indiqué le lauréat du 60e Grand Prix de Denain. La tentative finale du coureur de WB Aqua Protect Veranclassic allait être couronnée de succès.

Dans le froid polaire de Denain, Kenny Dehaes a conquis sa 14e victoire professionnelle, la première depuis près de deux ans. Le coureur de 33 ans va sans doute profiter de cette performance pour relancer sa carrière.

"C’est quand même une victoire dans une course hors-catégorie. Cela va me donner de la confiance pour les classiques. Mais aussi pour toute l’équipe, qui a beaucoup de malades ou de blessés en ce moment."

L’équipe WB Aqua Protect Veranclassic doit sans doute être satisfaite d’avoir fait le déplacement à Denain. En bravant les derniers assauts de l’hiver, elle a ouvert son compteur en 2018.