Cyclisme

Kevin Pauwels (Marlux-Bingoal) ne figure pas dans la sélection belge des Mondiaux de cyclocross pour la première fois de sa carrière professionnelle. "C'est peut-être la plus grosse déception de ma carrière", a réagi le coureur dans un communiqué publié par son équipe.

Pauwels a été averti de sa non-sélection lundi matin par téléphone, quelques heures avant l'annonce de la sélection, par le coach fédéral Sven Vanthourenhout. "Non, je ne suis pas bien. Je pense que j'aurai du mal pendant quelques jours. Je n'ai jamais pensé à cela avant la saison. Certes, j'ai pris cela en considération depuis dimanche, après avoir lu un article sur la sélection."

Les prestations de Pauwels ont été décevantes cette saison. Sa dixième place dimanche à Nommay, en Coupe du monde, a été fatale. "Sven Vanthourenhout m'a dit qu'avec une bonne prestation à Nommay, j'aurais pu être sélectionné. Peut-être que j'étais un peu trop à l'aise. J'ai déjà pensé que je n'étais peut-être pas sûr d'une sélection, mais en fait je n'étais pas trop occupé avec cela. Si je suis fâché? Peut-être bien pour la présence de Quinten Hermans. Je n'ai rien contre ce garçon. C'est sa première année chez les pros. Mais ces derniers temps, j'ai plusieurs fois terminé devant lui."

Depuis ses débuts professionnels, Pauwels a déjà onze Mondiaux au compteur avec une collection de cinq médailles de bronze. Mais Vanthourenhout a opté pour la jeunesse. "J'espérais qu'il tienne compte de mon palmarès. J'ai terminé cinq fois sur le podium lors des sept dernières éditions. Les deux fois que je ne suis pas monté sur le podium, j'avais fini quatrième ou j'avais eu de la malchance. L'an passé, j'ai encore décroché le bronze. Je n'ai encore jamais manqué un Mondial depuis 2001 (y compris chez les jeunes, ndlr). Le parcours de Valkenburg me convient très bien. Je n'aurais eu aucun problème à travailler pour l'équipe belge, cela aurait dû être possible", a conclu Pauwels.


La fédération belge prévoit des primes semblables pour les messieurs et les dames

Pour la première fois, les messieurs et les dames peuvent gagner la même somme d'argent aux Mondiaux de cyclocross. La Royale ligue vélocipédique belge (RLVB) a en effet prévu des primes identiques pour toutes les disicplines des Mondiaux, a confirmé lundi le président Tom Van Damme lors de l'annonce de la sélection pour Valkenburg.

"C'est un mouvement initié il y a quelques années. Nous avons décidé d'effectuer le dernier pas et d'égaliser les primes", a ajouté Van Damme.

Comparé à la sélection masculine, le coach fédéral Sven Vanthourenhout n'a pas réservé de surprise pour l'équipe féminine. Sanne Cante, tenante du titre, sera accompagnée par Loes Sels, Kim Van de Steene, Ellen Van Loy, Karen Verhestraeten et Jolien Verschueren. Joyce Vanderbeken figure comme réserve.

Chez les espoirs, le tout frais champion de Belgique Thijs Aerts et l'ancien champion du monde espoirs Eli Iserbyt sont les fers de lance de la sélection.