Cyclisme

Le mois dernier, des hackers russes avaient révélé des prescriptions de médicaments contre l'asthme destinées à l'ancien vainqueur du Tour.

Les prescriptions médicales de Bradley Wiggins n'ont pas fini d'agiter le monde du cyclisme. Depuis que des hackers russes ont révélé que le Britannique avait reçu des médicaments contre l'asthme juste avant sa victoire au Tour de France, la réputation du coureur en a pris un fameux coup.

Dans le peloton, les commentaires sur l'affaire s'enchaînent depuis lors. "Cette affaire sent mauvais", avait estimé le Néerlandais Tom Dumoulin. Cette fois, c'est au tour du sprinteur allemand Marcel Kittel d'y aller de son petit commentaire.

Interrogé sur le sujet par Die Süddeutsche Zeitung, le coureur d'Etixx-Quinck Step y est allé d'un méchant tacle sur son confrère : "Si quelqu'un souffre gravement d'asthme, il n'a rien à faire dans le sport professionnel, a-t-il dit. Pour ces gens-là, on a inventé les Jeux Paralympiques, cela pour leur donner une chance de se mesurer aux autres."