Cyclisme Après dix ans d’absence, le Deutschland Tour a réussi son retour.

Matej Mohoric a remporté hier le 33e Tour d’Allemagne. Le jeune Slovène de Bahrain-Merida avait pris le pouvoir samedi à Merzig. La quatrième et dernière étape est revenue à Niels Politt (Katusha), intraitable au sprint dans les rues de Stuttgart. L’Allemand termine deuxième du classement général et devance Maximilian Schachmann, son compatriote de la Quick-Step Floors. Tom Dumoulin et Romain Bardet ont démontré une bonne condition en Allemagne alors que Geraint Thomas, le vainqueur du Tour, y a effectué une rentrée assez discrète.

La dernière édition du Tour d’Allemagne avait eu lieu en 2008, puis la course avait disparu faute de sponsors et de soutien des médias suite aux nombreuses affaires de dopage qui ont entaché le cyclisme allemand. Cette édition pourrait donc marquer un retour durable du Tour d’Allemagne au calendrier cycliste. "L’atmos phère est bonne, les performances sont bonnes, y compris celle des coureurs allemands, ça nous encourage pour l’avenir", s’est ainsi félicité Claude Rach, le directeur de l’épreuve. "C’est incroyable le nombre de spectateurs, c’est grandiose. Le vélo n’est absolument pas mort en Allemagne", s’est, quant à lui, réjoui Michael Schachmann. Il n’a donc manqué qu’un vainqueur final allemand pour que la fête soit totale.