Cyclisme Les grandes étapes de montagne fuitent depuis plusieurs jours dans certains médias.

En ce début de mois d'octobre, c'est toujours le même petit jeu qui s'installe entre les organisateurs du Tour de France et les journalistes. Les premiers tentent de garder les secrets intacts du prochain parcours jusqu'à la présentation officielle tandique les seconds dévoilent, petit à petit, les futurs points chauds de la prochaine Grande Boucle.

Ce lundi, le quotidien régional "Le Dauphiné" a révélé  dans ses colonnes les futures grandes étapes qui devraient être tracées dans les Alpes. Tout d'abord, le peloton reliera Annecy jusqu'au Grand Bornand. Dans la foulée, Albertville devrait accueillir un départ lors d'une journée qui s'acheverait du côté de la Rosière. La dernière étape alpestre verrait les coureurs du Tour de France partir de Bourg-Saint-Maurice pour rejoindre une arrivée mythique en altitude à l'Alpe d'Huez.

La station de l'Alpe d'Huez devrait donc vraisemblablement devenir ville-étape sur le Tour pour la 30e fois de son histoire lors de la 12e étape, le 19 juillet prochain. Le dernier passage du Tour de France dans ce col date de 2015. Thibaut Pinot l'avait emporté. 

Pour le moment, seules 3 étapes ont été confirmées par ASO (l'organisateur): deux en ligne et un contre-la-montre par équipes. La Grande Boucle débutera bel et bien de Vendée ( de Noirmoutiers-en-l'île) avant de passer par la Bretagne et de traverser la Normandie.  Ensuite, le peloton arriverait dans le nord de la France où, lors de la 9e étape, une journée remplie de secteurs pavés empruntés traditonnellement lors de Paris-Roubaix devrait attendre les cadors du peloton. Un retour des pavés semble plus que jamais être à l'ordre du jour, comme lors des éditions 2010, 2014 ou encore 2015.

Toujours d'après le Dauphiné, Annecy accueillera la première journée de repos le lendemain de l'étape des pavés. 

La totalité du tracé du Tour de France 2018 sera révélée au grand public et à la presse le 17 octobre prochain.