Cyclisme

Valverde sous pression, Freire toujours ambitieux et Sanchez en embuscade

MENDRISIO L'Espagne est, avec l'Italie, l'autre grosse équipe de ce Championnat du Monde. Celle-là aussi risque de faire des dégâts dans les deux derniers tours de la course dimanche.

Mais, malgré ses trois leaders (on n'oubliera pas non plus Joachim Rodriguez, qui sait grimper et sprinter !), beaucoup de questions subsistent autour de la formation ibérique, qui a notamment dû changer d'hôtel (passant de l'Italie à la Suisse), jeudi dernier, pour éviter que Valverde, suspendu pour deux ans dans la Botte transalpine, ne soit inquiété par les autorités de ce pays.

Comment Valverde arrivera-t-il à faire fi de toutes les suspiscions qui tournent autour de sa personne pour se concentrer sur la plus difficile course de l'année est d'ailleurs l'une des interrogations majeures de ce Mondial. De même, n'a-t-il pas trop puisé dans ses réserves afin de s'adjuger cette Vuelta pour être encore performant ici ?

De son côté, Oscar Freire, que l'on dit sur la pente descendante, demeure toujours ambitieux pour un Championnat du Monde dont, depuis Vérone 99, il a fait sa spécialité. Avec Samuel Sanchez (qui pourrait bien être l'arme fatale ici, lui qui monte quasiment aussi bien qu'il ne descend !), cela fait quand même beaucoup de leaders pour une seule et même formation...



© La Dernière Heure 2009