Cyclisme

À n’en pas douter, Tom Boonen ne gardera pas le meilleur souvenir de la présente saison. Loin s’en faut !

Depuis l’hiver dernier, l’ancien champion du monde et de Belgique a enchaîné les pépins physiques, les contretemps et les coups du sort. Victime d’une infection intestinale sévère en décembre, Boonen a ensuite été touché au coude en janvier dans une banale chute en VTT. A priori sans grave conséquence, mais la blessure, elle aussi, s’est infectée.

Retardé gravement dans sa préparation, le coureur d’Omega Pharma-Quick Step a ensuite été victime d’une chute à Gand-Wevelgem, puis d’une autre plus sérieuse au Tour des Flandres qui a mis fin à une campagne des classiques sans communes mesures avec la précédente. Il y avait réussi un quadruplé historique à Harelbeke, Wevelgem, au Ronde et Roubaix.

Mais ce n’est pas tout. Contraint à l’abandon début juillet au Tour d’Autriche, Boonen souffre d’une blessure à la selle depuis le Tour de Wallonie, où il a enlevé le second succès de l’année. Cette blessure, semblable au mal qui l’avait handicapé il y a deux ans, menace maintenant la fin de sa saison.

"Je suis sérieusement touché", avouait-il hier, avant d’aller consulter Yvan Vanmol, le médecin de son équipe. Avec l’encadrement de sa formation, le triple vainqueur du Tour des Flandres et quadruple lauréat de Paris-Roubaix décidera aujourd’hui s’il dispute ou non le prochain EnecoTour, lequel débute lundi prochain.

"Je n’ai plus pu m’entraîner depuis le Tour de Wallonie", avoue pourtant Boonen, qui vient donc de rester une dizaine de jours sans entraînement, manquant déjà le Tour du Danemark.

En cas de forfait à l’Eneco Tour, le Belge pourrait quasi faire une croix sur la fin de sa saison, en tout cas sur une forme intéressante pour disputer la dernière partie d’une campagne qu’il voudra assurément oublier au plus vite.