Cyclisme L’Espagnol est sorti de sa retraite sportive le temps du Critérium de Shanghai.

Sur le podium protocolaire installé au pied du gigantesque pavillon moderniste accueillant le musée d’art chinois de Shanghai, Christopher Froome semble ne plus vouloir lâcher la main d’Alberto Contador.

Vainqueur de la première édition du Critérium Tour de France of China, le quadruple vainqueur de la Grande Boucle s’est rapproché de l’oreille de l’Espagnol (quatrième de cette dernière course pour lui) comme pour s’assurer que celui-ci comprenne chaque mot de l’hommage qu’il tenait à lui rendre. "Alberto va forcément manquer au public car il évoluait toujours avec panache !" commente ainsi le Britannique. "Mes équipiers voient peut-être la situation d’un autre œil car il leur a donné pas mal de fil à retordre ces dernières années pour contrôler la course…"

Parti à la retraite au soir de l’arrivée de la dernière Vuelta à Madrid, El Pistolero a épinglé dimanche le tout dernier dossard de sa carrière professionnelle. Les ultimes mots d’un chapitre long de quinze ans mais le début d’une nouvelle vie. Entretien.

(...)