Cyclisme Le champion cycliste français avait exhorté le peloton à faire grève contre la venue de Froome sur le prochain Tour de France.

Dans une interview accordée à Ouest-France, Bernard Hinault s'est lâché sur le cas Froome."Si les autorités internationales ne le sanctionnent pas, c'est aux coureurs de prendre leurs responsabilités", avant de rajouter que "si les coureurs acceptaient un tricheur dans la course, c'est leur problème !"

Pour éviter que Froome ne puisse prendre le départ du Tour de France, le quintuple vainqueur de la Grande Boucle avait sa petite idée: "Le peloton doit mettre pied à terre et faire grève en disant : "Si lui est au départ, on ne part pas". Une prise de position claire et précise qui corresponde bien au personnage.

La formation Sky n'a pas tardé à répondre au "Blaireau". " Ses commentaires sont irresponsables et mal informés", a réagi l'équipe de Chris Froome. "Chris n'a pas subi de contrôle positif. En tant qu'ancien cycliste, Bernard Hinault appréciera le besoin d'honnêteté chez un athlète. Pour le moment, Chris a le droit de courir. C'est dommage que Hinault ait répété des informations incorrectes sur une affaire qu'il ne comprend manifestement pas."

"La ventoline, ce n'est peut-être pas grand-chose, ce n'est peut-être pas ça qui lui a fait gagner le Tour d'Espagne, on ne le sait pas, mais (à cette dose) c'est interdit. Les règles sont les mêmes pour tout le monde", avait souligné le Français.

Pour la Sky, l'heure est maintenant à la préparation du Tour de France après un Giro réussi et remporté par Chris Froome. "C'est clairement une situation difficile que personne ne veut voir résolue plus vite que Chris et notre équipe."