Cyclisme

Snobé par les équipes belges, le néo-pro flandrien a offert un joli succès au sprint à Cofidis

DOUR Retenez bien ce prénom et nom : Jens Keukeleire ! Vainqueur hier du Samyn. Le néo-pro brugeois, 21 ans à peine (il est né le 28 novembre), est manifestement appelé à un brillant avenir. Hier, pour enlever la semi-classique wallonne, le jeune Flandrien a ponctué de la plus belle manière le magnifique travail entrepris par son équipe.

Zingle, Kern, Valentin, Cusin ou Sijmens, auteur d’un formidable effort dans les derniers hectomètres, ont tous permis le succès de leur partenaire dont Alain Deloeil, leur directeur sportif, avait décidé de jouer la carte de préférence à celle du Français Guillaume Blot.

Il faut dire que, même s’il n’a encore disputé que huit courses chez les pros, le Brugeois y a déjà fait impression. À Majorque, Keukeleire avait fini 6e puis 5e de deux sprints massifs, avant de se classer, surtout, 4e de la 2e étape du Tour d’Algarve où, dans une arrivée en côte, seuls Greipel, Roelandts et Samuel Sanchez l’avaient devancé. La montée finale du Samyn est moins pentue, mais elle lui a pourtant convenu.

“C’est parti vers la droite et je me faisais enfermer”, disait-il après sa victoire. “Je suis donc parti tout seul vers la gauche et j’ai résisté. Je suis surpris de gagner si vite. J’espérais enlever une victoire cette année, mais si tôt...”

Keukeleire, auquel aucune formation belge n’avait proposé un contrat l’an passé, malgré de bonnes performances dans les classiques Espoirs et de nombreuses sélections en équipe nationale, a été présenté à Cofidis par Nico Mattan.

“Personne ne m’a contacté, mais de toute façon, je préfère être protégé et avoir ma chance chez Cofidis que d’être barré toute la saison chez Quick Step ou Lotto”, dit-il.

S’il a débuté au foot, ce fervent supporter du Cercle, doit à une grave blessure au genou d’avoir remisé ses crampons pour s’être tourné vers l’aviron d’abord, puis le cyclisme. Hier soir, c’est calmement, avec sa copine Sheena, qu’il a fêté son exploit.



© La Dernière Heure 2010