Les Hammer Series, le cyclisme du futur ?

Thomas Lecloux Publié le - Mis à jour le

Cyclisme Un nouveau concept révolutionnaire arrive ce week-end dans le peloton.

Le premier mars, Velon a officialisé la création des Hammers Series qui se disputeront du 2 au 4 juin prochains dans le Limbourg néerlandais, tout près de Maastricht. Mais qu’est-ce que c’est au juste ? Durant trois jours, le gratin des équipes cyclistes mondiales va venir offrir du spectacle et remplir (un peu) les caisses. Le format est simple : trois journées pour trois étapes différentes. On vous explique le déroulement exact.

Hammer Climb

Le premier jour, une étape sera réservée pour les puncheurs avec onze tours de 7 kilomètres à boucler parmi lesquels deux côtes sont répertoriées. La ligne d’arrivée est positionnée à la fin de la 2e difficulté. Attention, ici, on court en équipe et pas de manière individuelle. Les dix premiers coureurs qui franchissent la ligne marquent des points. À chaque boucle, les unités sont à se distribuer et, lors des tours 1, 7 et 11, les points sont doublés. L’équipe qui a récolté le plus de points à la fin de la journée remporte l’épreuve.

Hammer sprint

Le deuxième jour, place aux sprinteurs. Huit tours de 12,4 kilomètres seront à effectuer avec, de nouveau, le même système de points à se départager entre les dix premiers. Les enjeux sont doublés aux tours 2, 5 et 8. L’équipe qui a récolté le plus d’unités est déclarée victorieuse. Il y aura donc une bataille féroce à chaque tour durant ces deux journées pour tenter de ramener le plus de points en vue du troisième jour.

Hammer Chase

Le dernier jour sera aussi très spectaculaire avec un contre-la-montre de 44,7 kilomètres (trois tours de 14,9 kilomètres) par équipe en poursuite. L’équipe qui est en tête au classement par points aura l’honneur de débuter le chrono avec 30 secondes d’avance sur les 2es. Les points pris lors des deux premières journées seront également changés en bonus temps. Avec ce système de calcul, chaque équipe pourra ajouter des bonifications par rapport à ses adversaires. Au final, l’équipe qui parviendra à franchir en première la ligne d’arrivée sera déclarée victorieuse des Hammer Series. À noter que seules les huit meilleures structures pourront se jouer la victoire finale. Les autres combattront pour la victoire d’étape (qui sera attribuée à l’équipe la plus rapide sur le chrono).

Un concept nouveau qui a réussi à attirer douze équipes World Tour et quatre équipes pro continental !

À noter que si les équipes peuvent inscrire jusqu’à sept coureurs, seuls cinq sont autorisés par course. On a hâte de voir ce que cela donne en pratique.

Wellens : "Je suis très curieux"

Parmi les quelques Belges qui seront présents ce week-end aux Pays-Bas, on recense des noms comme Jasper Stuyven, Jens Debusschere, Tim Wellens ou encore Philippe Gilbert.

"Ce n’était pas prévu à la base dans mon programme mais j’ai demandé à l’équipe, la semaine avant Liège-Bastogne-Liège, pour voir si je pouvais y participer", nous a indiqué Tim Wellens. "Je n’étais pas obligé d’y venir mais je tenais à en être. J’adore les nouveautés dans le cyclisme et je suis très curieux de voir ce que cela va donner. Je pense qu’avec ce concept, les fans vont pouvoir profiter du cyclisme autrement, ce qui est une bonne nouvelle. Ça va être un très grand spectacle durant trois jours et je suis plutôt excité d’aller là-bas. Est-ce que ce style de course va révolutionner le cyclisme ? On pourra répondre à cette question après quelques éditions afin d’analyser si le modèle est bon et cohérent."

Lui qui habitait tout près de cette région avant de déménager du côté de Monaco connaît-il les recoins du Limbourg néerlandais mieux que quiconque ? "Non pas vraiment", tempère-t-il. "Je n’avais pas l’habitude de rouler dans ce coin quand je m’entraînais en Belgique. Cependant, ce sont des routes que je connais très bien vu que chaque année, je roule l’Amstel Gold Race. Personnellement, je me sentais bien à l’entraînement mais la course, c’est encore autre chose. Nous verrons à quel niveau je me situerai par rapport aux autres."

"Les coureurs et moi-même attendons cette épreuve", renchérit le directeur sportif de la Lotto-Soudal, Mrio Aerts. "Je trouve qu’il s’agit d’un beau concept qui a le potentiel pour attirer des spectateurs, aussi bien à la maison que sur place." Wellens aura fort à faire puisque, face à lui, il aura Gilbert, Vanmarcke, Cunego, Ewan, Gaviria, Stybar, Nizzolo ou encore Tom Dumoulin. Un plateau alléchant pour la 1re édition.

D’où provient l’idée ?

Le cyclisme reste un sport populaire, mais qui n’attire plus autant les investisseurs financiers qu’auparavant. Les affaires de dopage mais aussi une certaine incapacité des acteurs du cyclisme à se réformer économiquement font que le vélo risque de se retrouver avec un modèle économique désuet pour l’avenir. C’est à partir de ce constat que s’est créée Velon. Cette dernière est une association de plusieurs formations cyclistes (parmi les plus prestigieuses et les plus puissantes du World Tour) qui date de novembre 2014 et qui a pour but de changer le modèle économique du cyclisme. Velon a donc eu l’idée de mettre en place ces Hammer Series. Il faut savoir qu’en coulisses, Velon mène une guerre aux organisateurs des grandes courses et surtout à ASO (la société qui organise le Tour de France). Velon estime qu’ASO ne redistribue pas assez la richesse que rapporte le Tour de France (notamment en terme de droits télé) et cherche par tous les moyens d’abaisser l’influence d’ASO dans le peloton. Ces Hammer Series, directement organisées par Velon, court-circuitent donc complètement les organisateurs qui voient avec ce concept leurs gagne-pain leur échapper…

Barèmes des points

Points par tour : 10, 8.1, 6.6, 5.3, 4.3, 3.5, 2.8, 2.3, 1.9 et 1.5.

Secondes de bonifications après les étapes 1 et 2: 12, 10, 8, 6, 5, 4, 3, 2 et 1

Horaire des partants lors de la dernière journée : la 1re équipe prendra donc le départ en 1er. La 2e équipe s’élancera 0:30 (+ les secondes de bonus) plus tard. La 3e équipe s’élancera 0:55 (+ les secondes de bonus) après le 1er. La 4e équipe s’élancera 1:15 (+ les secondes de bonus) après le 1er. La 5e équipe s’élancera 1:30 (+ les secondes de bonus) après le 1er . La 6e équipe s’élancera 1:45 (+ les secondes de bonus) après le 1er. La 7e équipe s’élancera 2:00 (+ les secondes de bonus) après le 1er. La 8e équipe s’élancera 2:15 (+ les secondes de bonus) après le 1er.

Thomas Lecloux

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous restez déterminé, très tenace lorsque vous voulez quelque chose, surtout professionnellement.

Taureau

Vous montrez une facette différente de votre personnalité. Vous prenez tout le monde de court.

Gémeaux

Vous repoussez les idées noires qui se bousculent dans votre tête. Vous demandez de l’aide.

Cancer

Vous avez à cœur de réussir ce que vous entreprenez. Vous cherchez par ailleurs à maintenir de bonnes relations avec les autres.

Lion

Tout ce qui ressemble à une obligation a tendance à vous faire fuir. Sauf aujourd’hui ! Vous vous y pliez de bon cœur.

Vierge

Prévoyez une fin de semaine chargée. Vous vous sentez tout d’un coup débordé par toutes vos tâches.

Balance

Vous vous consacrez à cent pour cent à la personne qui partage votre vie. Vous ne dissimulez pas votre amour.

Scorpion

Vous assumez vos tâches avec une facilité déconcertante. Vous êtes anxieux, mais ne laissez rien paraître.

Sagittaire

Vous devez encore faire preuve de patience avant d’atteindre votre objectif. Vous avez encore quelques personnes à convaincre.

Capricorne

Vous êtes complice avec votre partenaire. Vous en profitez pour aborder un sujet sensible ou tabou.

Verseau

En amour, ne jouez pas avec le feu. Votre partenaire se montre méfiant, à juste titre. Faites attention !

Poissons

Votre réussite peut faire des envieux. Aussi, n’en faites pas trop. Restez discret sur vos intentions.

Facebook