Cyclisme

L'Anversois a soutenu que son contrôle positif était dû à une erreur médicale

BRUXELLES Contrôlé positif (il présentait un taux de testostérone-epitestosterone de 5,71/1 alors que 4/1 est permis) lors d'un test inopiné pratiqué par la Communauté flamande le 26 septembre dernier, Björn Leukemans a plaidé sa bonne foi et son avocat a réclamé son acquittement, hier, devant la Commission disciplinaire de la Communauté flamande (deux juristes et un médecin). Laquelle devrait rendre son verdict dans les quinze jours.

L'Anversois risque deux ans de suspension (plus deux ans d'interdiction d'évoluer dans une équipe ProTour), mais il compte sur le code de l'Agence Mondiale Antidopage pour obtenir son acquittement dans cette affaire qui a causé son licenciement chez Prédictor-Lotto.

"Un sportif peut être blanchi s'il prouve son innocence", a plaidé hier Me Johnny Maeschalk.

Leukemans affirme que ses malheurs sont dus à la prise, "en toute confiance", du Prasteron, un médicament qui contient de la DHEA (une pro-hormone de testostérone) que lui a prescrit, en août, le docteur Sam Vermeire, remercié depuis par l'é-quipe Predictor-Lotto pour cette erreur qu'il a admise. Leukemans au-rait pris ce médicament pour soigner de la fièvre et combattre la fatigue récurrente due au cytomégalovirus dont il a souffert en 2006.

La défense a fait appel à un expert néerlandais qui a admis qu'une des causes du contrôle positif pouvait être le Prasteron.

"Selon le code de l'AMA, un sportif est responsable des produits qu'il ingurgite, mais il doit aussi pouvoir faire confiance au docteur de son équipe, a clamé Me Maeschalk. Mon client a respecté le code. Il n'a pas eu recours à un docteur personnel et n'a pas pu acheter la Prasteron via un moyen détourné comme Internet par exemple. Il a clairement demandé au Docteur Vermeire s'il pouvait l'utiliser. Björn Leukemans a agi selon les termes de son contrat et a fait confiance à son médecin d'équipe. Si la commission doute de son innocence, elle peut demander un test supplémentaire pour confirmer si le Prasteron est la cause du contrôle positif."

Réponse dans les prochains jours.



© La Dernière Heure 2008