Cyclisme Maxime Monfort a fourni un gros boulot sur ses terres pour aider Tim Wellens

Comme sur l’étape de Namur, dimanche, Maxime Monfort a été un précieux coéquipier de Tim Wellens ce lundi. Le coureur wallon, qui était sur ses terres d’origine, à La Roche-en-Ardenne, a eu du pain sur la planche pour protéger le maillot jaune de son coéquipier de Lotto-Soudal.

"Je m’attendais à avoir pas mal de boulot, c’était prévu, mais cela a été beaucoup plus difficile que prévu !", explique-t-il. "Nous étions dans une bonne situation avec l’échappée, mais il y a eu l’incident avec Alex Kirsch (voir par ailleurs), ce qui a poussé Planckaert à se relever. Cela a donc redynamisé la course derrière et cela a rendu les choses difficiles pour nous. Les hommes qui devaient travailler plus tard dans le final ont dû travailler beaucoup plus tôt."

Notamment pour les dernières côtes du parcours, les plus dures. "Je me suis retrouvé seul de l’équipe avec Tim Wellens dans la côte de Samrée", poursuit Maxime Monfort. "Nous avons été aidés par les Groupama-FDJ, mais j’ai dû moi aussi travailler plus tôt. J’ai pu encore placer Tim dans la dernière côte. Il était à nouveau très fort et n’a pas perdu de temps. C’est donc une bonne chose pour nous. Car je pense que nous avons passé l’étape qui était la plus délicate à gérer. C’était la journée la plus critique par rapport au parcours et à la chaleur, mais on l’a bien gérée. Cela devrait être moins compliqué mardi et mercredi."

Ce mardi, il y aura encore des côtes dans le final, sur l’étape Malmedy-Herstal. "Elle n’est pas facile non plus comme étape, il y aura des murs à la fin, mais cela nous conviendra mieux en cours d’étape, notamment pour des coéquipiers comme Frison ou Wallays", termine Maxime Monfort. "Ce lundi, les bosses étaient plus longues. Samrée, ça monte pendant neuf bornes. Ce n’était que du 5 %, mais on la montait à 35 km/h ! C’est une montée que je fais souvent à l’entraînement et je suis content quand je vois 25 à l’heure à mon compteur !"

Y a-t-il battu son Strava ?" Ah oui, certainement", répond-il en rigolant.