Cyclisme

Il fait chaud, très chaud ! Le Grand Prix Pino Cerami, qui s’est élancé ce jeudi midi de Saint-Ghislain, se dispute sous la canicule. 

Ce qui va rendre très particulière cette course pro qui se termine à Frameries. « Le Cerami est pour beaucoup de coureurs une course de reprise », raconte Maxime Monfort, de la formation Lotto-Soudal. « Une reprise est toujours particulière, mais elle le sera encore plus avec cette chaleur, qui va jouer un grand rôle. Elle va provoquer des défaillances. J’espère ne pas en faire partie ! Car courir par 37 degrés, c’est assez rare sur une saison. Il faudra bien gérer ça. »

Comment les coureurs, en plein effort physique, peuvent-ils gérer cette chaleur ? « Il faut beaucoup s’hydrater, mais même en buvant beaucoup, nous ne sommes pas à l’abri d’un coup de moins bien car ce n’est pas très sain", répond Maxime Monfort. "Il faut donc bien boire, sans compter. Prendre des sels minéraux, s’hydrater avant d’avoir soif, espérer que l’organisme tienne et s’apprêter à souffrir ! »