Cyclisme Le nouveau manager de la formation belge, vise le Top 5 mondial.

Ancien manager de coureurs, Paul De Geyter est depuis le premier septembre le nouveau manager de l’équipe Lotto-Soudal. Le point sur ses attentes et ambitions par rapport à l’équipe belge.

Vous avez été manager de coureurs pendant près de vingt ans. Pourquoi avoir arrêté et avoir décidé de devenir le manager de Lotto-Soudal ?

"J’ai fait ce job de manager de coureurs pendant une vingtaine d’années. J’ai démarré ce job en 1999, j’ai travaillé avec quasiment tout le monde en Belgique qui atteignait un très bon niveau de coureur. J’ai bossé avec Frank Vandenbroucke, Peter Van Petegem, Johan Museeuw, Tom Boonen, Greg Van Avermaet, Philippe Gilbert… Mais aussi avec des coureurs étrangers : Zdenek Stybar, Julian Alaphilippe, Michaël Matthews… Je ne dis pas que j’en avais marre, mais j’avais besoin d’un nouveau challenge. Et puis il y a eu cette option de manager de Lotto-Soudal, de Captain of Cycling , qui m’a tout de suite intéressé. Et qui n’est pas si courante, peu d’équipes cherchent un manager général. Je pense avoir des atouts pour ce boulot. Je connais le marché, je sais négocier des contrats. Même si manager général d’une équipe, ce sera beaucoup plus diversifié que négocier des contrats…"

Quand vous étiez manager de coureurs, quel regard aviez-vous sur Lotto-Soudal ?

"J’ai toujours considéré que Lotto-Soudal est une équipe avec énormément de potentiel. Mais après le départ de Bill Olivier comme manager général, je trouve qu’ils n’avaient plus une direction claire. Pour moi, Lotto a toujours été une équipe sympathique, conviviale, familiale. Et très correcte au niveau du dopage, il n’y a jamais eu de passé à ce niveau-là. Mais j’ai aussi toujours considéré que la plus vieille équipe du peloton, qui est basée dans le pays du vélo, devait faire mieux. Qu’elle doit avoir plus de rayonnement, une meilleure image, avoir un plus grand pouvoir d’attraction."

(...)