Cyclisme Philippe Gilbert vit son troisième Grand Départ en Vendée et veut gagner une étape sur ce Tour.

La scène était cocasse, ce jeudi, au magasin Lidl de La Roche-sur-Yon. Avec des clients qui suivaient à la lettre leur liste de courses, remplissant leur Caddie de bananes, yoghourts, jambons et cornichons. Et d’autres qui s’interrompaient au milieu des rayons alimentaires pour observer la scène installée au milieu.

Une estrade sur laquelle sont montés les coureurs de Quick Step, une équipe que sponsorise la chaîne de supermarchés.

Outre un Alaphilippe très prisé par les médias et les supporters, comme Gaviria (qui s’est dit stressé à l’idée d’entamer son premier Tour de France), Philippe Gilbert a lui aussi dû répondre à de nombreuses questions.

"C’est la troisième fois de ma carrière que je vis un Grand Départ du Tour de France, après celui en 2005 et celui en 2011, pour lequel je garde un bon souvenir avec ma victoire d’étape au Mont des Alouettes ", rappelle-t-il. "C’est une belle région de vélo. Que l’on peut un peu comparer aux Flandres. Car ici, il pleut souvent (rires) et c’est très venteux, car c’est constamment exposé."

Et propice aux bordures qu’il adore, comme son équipe Quick Step Floors.

"Cette première semaine regorge effectivement de pièges, elle sera très technique, avec des étapes qui promettent d’être attractives", décrit-il encore. "Cette première semaine pourrait nous plaire, mais l’objectif affiché est clair pour les premières étapes, dont celle de samedi : ce sera tout pour Gaviria. Qui peut gagner. Il l’a prouvé. Et prendre le maillot jaune."

Ensuite, quand espère-t-il avoir des occasions de chasser une victoire d’étape ?

"C’est difficile à dire,", enchaîne-t-il. "Il faudra voir si Gaviria a le maillot jaune ou pas, car cela nécessitera de le défendre. On y verra plus clair après le contre-la-montre par équipes, qui va décider de beaucoup de choses. Pour nous, cela va être un Tour de France intéressant, avec une équipe très forte, très jeune, mais déjà expérimentée. On sera toujours occupé à jouer la victoire. Y compris pour moi. J’ai l’ambition de gagner une étape."