Cyclisme

Lotto Soudal a vu deux nouveaux coureurs sortir du Tour de France ce jeudi. 

Les Allemands André Greipel et Marcel Sieberg n'ont en effet pas rallié l'arrivée de la 12e étape. Après les abandons de Tiesj Benoot et Jens Keukeleire lors de la première semaine, l'équipe WorldTour belge ne peut plus compter que sur quatre coureurs: Thomas De Gendt, Jelle Vanendert, Jasper De Buyst et Tomasz Marczynski.

Greipel a lâché les roues du peloton dès les premiers kilomètres du Col de la Madeleine, première ascension de la journée. Escorté par De Buyst et Sieberg, il a serré les dents jusqu'au col de la Croix de Fer où il a finalement mis pied à terre en compagnie de Sieberg. C'est la première fois que Greipel quitte le Tour sur abandon en huit participations.

"Les trois derniers jours n'ont pas été faciles. C'était trop dur pour moi", explique Greipel via le site internet de Lotto Soudal. "Je savais que ce serrait difficile pour moi aujourd'hui. Le seul espoir que j'avais était que le peloton reste calme sur la première ascension mais cela n'a pas été le cas. J'ai vite compris que ce serait la fin du Tour pour moi. D'autres auraient choisi de s'accrocher à la voiture, mais moi je préfère rentrer à la maison si je n'arrive pas à rallier l'arrivée de mes propres forces. Je ne suis pas triste mais juste un sportif réaliste et honnête."