Cyclisme

Rentré en Belgique, le Brabançon est toujours sous le choc de la disparition tragique de son ami Vandenbroucke


Le corps de Vandenbroucke rapatrié en Belgique


HAREN ?Une semaine après le décès de son ami Frank Vandenbroucke, Fabio Polazzi a accepté de s’exprimer, hier matin. D’une voix émue et touchée, le jeune coureur brabançon, domicilié à Haren, a évoqué les liens qui l’unissaient à VDB . Mais aussi sa douleur par rapport au décès tragique de l’enfant terrible du cyclisme belge, conséquence d’une double embolie pulmonaire et d’une maladie cardiaque préexistante, lundi dernier, au tout début de leurs vacances qu’ils passaient ensemble à Saly, une station balnéaire du Sénégal.

“J’ai connu des jours meilleurs” , explique-t-il. “C’est vraiment très dur actuellement, sans doute le moment le plus difficile de ma vie. Même si cela fait du bien d’être rentré en Belgique, près de mes proches.”

Fabio Polazzi, 24 ans, est revenu samedi du Sénégal. “Là-bas, les jours qui ont suivi la mort de Frank ont été vraiment très pénibles” , poursuit encore celui qui aurait dû être cette année le coéquipier de VDB chez Cinelli.

“C’était vraiment très dur. Surtout la journée et la nuit que j’ai dû passer au commissariat. Les idées noires y étaient nombreuses. Quand j’ai pu rejoindre l’ambassade de Belgique, cela a été un peu mieux, grâce au soutien de personnes attentionnées et vraiment gentilles.”

Celui qui a flirté avec les pros ces deux dernières saisons est parti en Afrique sur une idée de VDB . “C’est lui qui me l’a proposé, comme nous étions proches depuis un an. Il me vantait ce pays, qu’il décrivait comme ayant les plus belles plages du monde” , raconte encore le coureur de Lotto-Bodysol-Euromillions.

“Je pense beaucoup à Frank, c’était vraiment quelqu’un d’une grande gentillesse” , termine Fabio Polazzi, qui se rendra à l’enterrement de l’ancien champion. “Mais je pense aussi à sa famille et en particulier à sa maman, qui est vraiment quelqu’un de très bien.”



© La Dernière Heure 2009