Cyclisme

Jean-Luc Vandenbroucke : pour

"Chaque année, c’est le même discours, on reste sur sa faim", explique Jean-Luc Vandenbroucke. "Forcément, nous venons de vivre des classiques flandriennes extraordinaires, avec des déroulements de course incroyable, des poursuites, des rebondissements, des beaux vainqueurs. Ici, cela s’est résumé à quoi ? Une échappée matinale de six coureurs, une contre-attaque avec De Marchi, une deuxième avec Bob Jungels, quarante coureurs au pied du Mur et un super-favori, Valverde, qui s’impose. Je dis donc que pour beaucoup, la Flèche a été un super entraînement pour Liège-Bastogne-Liège. Le passage au Mur de Huy, c’est beau, c’est spectaculaire. On ne voit rien pourtant. Quand on est passé au Mur pour la première fois, il restait 55 km, au Tour des Flandres, Gilbert était déjà seul. Si on fait l’arrivée le long de la Meuse, ce sera une autre course."

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.