Cyclisme Les transferts sont quasi terminés, les principales équipes ont toutes effectué leur marché.

À quelques exceptions près, lesquelles ne concerneront pas les meilleurs coureurs, tous casés, toutes les principales formations ont terminé leur recrutement en vue de la saison prochaine comme vous le découvrirez dans le tableau ci-contre qui reprend les 18 formations World Tour et les quatre équipes belges pro-continentales.

Les principaux transferts

Le marché a été relativement calme cette année avec un changement d’équipe pour un seul coureur du Top 10 mondial, Alexander Kristoff, de deux autres du Top 20, Daniel Martin et Elia Viviani. Au total, ce sont 21 des 100 premiers coureurs du classement UCI qui vont porter un nouveau maillot en 2018.

Le départ du champion d’Europe et vice-champion du monde, Alexander Kristoff de Katusha, où il a passé six saisons, chez UAE Emirates, est mathématiquement le plus important mais les transferts qui ont fait le plus de bruit sont ceux de Marcel Kittel, Bryan Coquard, Warren Barguil, Mikel Landa, Matteo Trentin ou, plus récemment, de Fabio Aru.

Les équipes les plus actives

L’équipe UAE Emirates, qui dispose de moyens financiers impressionnants, s’est montrée la plus dynamique avec les arrivées de trois vrais leaders: Kristoff, Martin et Aru.

Le Team Sky subit aussi de nombreux changements et peut paraître moins forte ! La formation britannique a surtout misé sur la jeunesse avec l’arrivée de (futurs) grands talents, le Colombien Egan Bernal, le Norvégien Kristoffer Halvorsen et le Russe Pavel Sivakov.

La même chose prévaut pour Quick Step, qui subit d’importants bouleversements en devant composer avec un budget moindre. Surtout, Patrick Lefevere a dû attendre longtemps pour avoir la garantie de repartir. Il fait aussi le pari de la jeunesse.

Au niveau inférieur

Une seule nouvelle équipe s’est créée, celle de Jérôme Pineau, commanditée par Vital Concept, laquelle offre, en D2, une place à vingt coureurs dont trois Belges, Kris Boeckmans, Bert De Backer et Jonas Van Genechten. Autre groupe sportif pro continental actif sur le marché, Israel Cycling Academy, qui devrait courir le Giro, a engagé quatre coureurs venant du World Tour, Ben Hermans, Ruben Plaza, Sondre Enger et Kristian Sbaragli et un ancien, Nathan Earle.

Les hommes des tours

Outre Aru, vainqueur de la Vuelta 2015, d’autres candidats au Top 10 dans les grands tours ont changé d’employeur. À commencer par Mikel Landa, qui quitte Sky pour obtenir plus de liberté. Mikel Nieve, lui, va épauler les frères Yates et Chaves chez Orica.

Coureur complet, Dan Martin décroche un contrat lucratif chez UAE tandis que Warren Barguil fait le pari de Fortunéo. Domenico Pozzovivo quitte Ag2R pour Bahrain. Enfin, Louis Meintjes, lui, retourne chez Dimension Data.

Les spécialistes des classiques

Cette année, même si Tony Gallopin, Simon Gerrans ou Jens Keukeleire changent de maillot, ce sont surtout les lieutenants qui ont été recrutés pour ce terrain, à l’image du passage de Daniel Oss de Van Avermaet-BMC à Sagan-Bora.

Van Baarle, Breschel, Bettiol, Roelandts, Dillier…

Les sprinters

La valse est plus importante chez les sprinters avec un jeu de chaises musicales qui a occupé Marcel Kittel, Alexander Kristoff, Sacha Modolo et Elia Viviani. De même, Danny Van Poppel, Dan McLay, Brian Coquard ou Magnus Cort Nielsen vont chercher fortune et succès ailleurs.

Les coups de dés

Quelques coureurs, dont plusieurs de renom, Barguil, les frères Herrada et Coquard, ont accepté de descendre d’un niveau. Ils quittent le World Tour pour une formation pro continentale. Ce n’est pas une surprise si cela concerne des équipes françaises, quasi assurées de disputer le Tour. Téméraires mais pas fous !

Et les Belges ?

En Belgique, les "stars" n’ont pas été touchées par un transfert. Mais parmi les principaux recrutements, citons ceux d’Edward Theuns, Juren Roelandts, Jens Keukeleire, Ben Hermans, Lousi Vervaeke, Julien Vermote, Victor Campenaerts, Sean De Bie, Bart De Clercq, Jonas Van Genechten, Boris Vallée, Timothy Dupont ou Kenny Dehaes et les arrivées de plusieurs jeunes talents, Bjorg Lambrecht, Steff Cras ou Nathan Van Hooydonck.

Les principaux transferts

Les coureurs du Top 100 du classement mondial UCI qui changent d’équipe:

4. Alexander Kristoff, de Katusha à UAE Emirates

11. Dan Martin, de Quick Step à UAE Emirates

16. Elia Viviani, de Team Sky à Quick Step

23. Matteo Trentin, de Quick Step à Orica-Scott

26. Mikel Landa, de Sky à Movistar

28. Fabio Aru, d’Astana à UAE Emirates

35. Domenico Pozzovivo, d’Ag2R à Bahrain-Merida

41. Tony Gallopin, de Lotto-Soudal à Ag2R

42. Marcel Kittel, de Quick Step à Katusha-Alpecin

56. Warren Barguil, de Sunweb à Fortuneo-Oscaro

60. Egan Bernal, d’Androni Giocattoli à Sky

65. Jens Keukeleire, d’Orica à Lotto-Soudal

70. Nathan Haas, de Dimension Data à Katusha

74. Jesus Herrada, de Movistar à Cofidis

77. Louis Meintjes, de UAE Emirates à Dimension Data

83. Kenny Dehaes, de Wanty-Gobert à WB Veranclassic

87. Sacha Modolo, d’UAE Emirates à EF Education First

89. Edward Theuns, de Trek à Sunweb

94. Gorka Izagirre, de Movistar à Barhain-Merida

96. Jonathan Castroviejo, de Movistar à Sky

98. David De La Cruz, de Quick Stek à Sky

© IPM
 
© IPM