Cyclisme Le champion du monde a dévoilé le nouveau maillot qu’il portera durant la saison 2017.

Le 1er janvier est souvent une date importante pour les maillots des cyclistes car à partir de ce jour, les coureurs sont autorisés à dévoiler leurs nouvelles couleurs. Peter Sagan en a profité pour montrer le maillot qu’il portera la saison prochaine. Pour rappel, il a rejoint cet hiver les rangs de la Bora-Hansgrohe. Comme il portera une année supplémentaire le maillot de champion du monde suite à sa victoire au Qatar en octobre dernier, les changements sont évidemment minimes.

Débarqué dans un nouvel environnement, Sagan a effectué un choix logique, selon lui. "C’était la seule équipe qui était vraiment intéressée par moi", a déclaré le champion slovaque lors d’une première conférence de presse donné par sa nouvelle équipe, en décembre dernier. "Les autres ne faisaient que parler, parler, parler. Avec Bora-Hansgrohe, nous nous sommes vus une seule fois et j’ai signé deux semaines plus tard avec eux. J’aime les gens qui ne font pas que parler mais qui agissent aussi."

Le ton est donné . Sagan voulait une équipe prête à se donner à 100 % pour lui. Car si Sagan est un immense coureur sur le vélo et en dehors du milieu, Borah-Hansgrohe reste une structure qui ne rivalise pas encore avec les grosses cylindrées. L’équipe allemande vient d’être promue en World Tour: elle n’a donc jamais connu l’élite du cyclisme professionnel. Pour donner un exemple, le budget de Bora-Hansgrohe tourne entre 12 et 15 millions d’euros pour une saison, contre plus de 30 millions d’euros pour Sky ou 28 millions d’euros pour la BMC de Van Avermaet. Les Allemands ont donc réalisé le gros coup du mercato sans avoir le plus gros portefeuille mais en sachant manœuvrer comme il le fallait.

"L’équipe m’a offert quelques privilèges", conçoit le vainqueur du Tour des Flandres 2016. "J’ai maintenant toute une équipe autour de moi et je ne me sens pas comme un nouveau venu. Je ne dois pas faire un effort d’intégration, comme certains autres, ce qui peut être stressant." Sagan a emmené avec lui pas moins de onze personnes sous ses nouvelles couleurs (quatre coureurs, deux directeurs sportifs, deux masseurs, deux mécaniciens et un attaché de presse).

"La différence avec les autres formations ? Il n’y en pas," souligne Sagan. "Pour moi, ce n’est pas une petite équipe, comme certains ont pu le dire. Nous travaillons de la même manière ici qu’avec mes équipes précédentes."

Sagan n’a pas dévoilé le programme exact de son début de saison. Pour l’instant, la seule certitude est qu’il débutera au Tour Down Under (14 au 22 janvier), pour la 2e fois en 7 années. Il a d’ailleurs présenté ses meilleurs vœux dans une vidéo tournée depuis l’Australie.

Ses objectifs devraient aussi rester sensiblement les mêmes que la saison précédente avec les classiques flandriennes en ligne de mire pour cette première partie de saison.