Cyclisme Le Slovaque vise un 4e succès d’affilée au Championnat du Monde.

Quelques jours après son troisième sacre au Championnat du Monde, Peter Sagan se remet peu à peu de ses terribles émotions norvégiennes. S’il a décidé de mettre un terme à sa saison, l’année 2017 sera, de toute façon, marquée par le sceau de la réussite pour le Slovaque. "Laissez-moi profiter de ce succès, je ne veux pas encore penser à la suite", a-t-il déclaré dans une interview parue dans la Gazetta dello Sport.

Il a quand même livré quelques impressions sur ses chances de l’emporter pour la 4e fois de suite le Championnat du Monde. "Rien n’est impossible", a-t-il souligné, malgré le fait que le prochain parcours d’Innsbruck soit plus propice aux grimpeurs qu’aux puncheurs de sa trempe. "Dimanche dernier, le dénivelé positif se chiffrait à presque 3.600 m. Avec une bonne préparation, je pense que je pourrai être un candidat sérieux à la victoire."

Peter Sagan prend ensuite l’exemple de Greg Van Avermaet lors des Jeux de Rio. Dans un circuit très corsé, le Belge avait fini par surprendre tout son monde en remportant la médaille d’or. De plus, Greg a terminé 11e de Liège-Bastogne-Liège cette année alors qu’il avait pris part à toutes les classiques pavées auparavant.

"Mon poids de forme varie entre 78 et 79 kg", glisse Sagan. "Si j’ai la même condition que quand j’avais fini à Tirreno avec Nibali, qui sait ce qui peut se passer ?"

Ce dont il fait référence date de mars 2012, mais il faut définitivement s’attendre à tout avec Sagan.