Cyclisme

Le Britannique, qui a conforté son maillot rose au Monte Zoncolan, estime que le Tour d'Italie n'est pas encore gagné.

"Je pense que ça va être difficile de gagner le Giro même si ma performance était bonne aujourd'hui." L’aveu d’impuissance de Tom Dumoulin après le Monte Zoncolan est sans ambiguïté. Il faut dire que le Néerlandais a trouvé à qui parler sur le Giro 2018 en la personne de Simon Yates.

Le coureur Mitchelton-Scott a tout fait parfaitement depuis le départ de Jérusalem. Étonnant septième du contre-la-montre inaugural, le grimpeur britannique a toujours été le plus fort lorsque la route s’est élevée. Excepté au Monte Zoncolan où Simon Yates a dû s’avouer vaincu face à Chris Froome. Mais le coureur Mitchelton-Scott pouvait se permettre de concéder du temps au leader des Sky, relégué à plus de trois minutes au classement général. "Je suis content de ce que j'ai fait, je n'ai pas pu rattraper Chris pour gagner l'étape mais je suis content", a ainsi déclaré le maillot rose après l’étape de samedi.

Même s’il a laissé échapper une victoire de prestige, Simon Yates pouvait savourer son coup après le Monte Zoncolan. En reléguant Tom Dumoulin à 1’24’’, le coureur Mitchelton-Scott est en fait le grand vainqueur du monstre du Frioul. Mais le Britannique refusait de céder au triomphalisme après avoir conforté son maillot rose. "Je suis content de lui avoir pris du temps, je suis content de ce que j'ai fait. Mais ce n'est pas assez pour gagner le Giro. L'écart n'est pas si grand et je m'attends à ce qu'il récupère facilement du temps dans le contre-la-montre."


Même s’il n’a finalement concédé que 10 secondes, avec les bonifications, sur Chris Froome au sommet du Monte Zoncolan, Simon Yates est conscient que le leader des Sky est de nouveau dangereux pour la suite. "Chris roule aussi bien que Tom. Il va prendre du temps très facilement (lors du contre-la-montre) et il n'est pas hors jeu. D’ailleurs, je ne pense pas qu'il ait été hors jeu un jour. Il n'a jamais été suffisamment loin pour dire qu'il avait complètement perdu. Vous ne gagnez pas autant de courses que lui sans être un grand coureur. Il va maintenant courir avec beaucoup plus de confiance et je m'attends à ce qu'il soit bon."

En se fiant au contre-la-montre de Jérusalem, le maillot rose peut se préparer à perdre un peu plus d’une minute sur Tom Dumoulin mardi entre Trento et Rovereto. Même s’il s’en défend, Simon Yates dispose donc déjà d’une marge suffisante sur le Néerlandais. D’autant que d’autres étapes de montagne permettront au coureur Mitchelton-Scott de creuser l’écart après le contre-la-montre. Mais ces étapes vont aussi offrir à Chris Froome l’occasion de réaliser un come-back inespéré...