Cyclisme

Leader de la Vuelta de la 9e à la 11e étape, le Britannique Simon Yates a récupéré le maillot rouge de leader samedi au terme de la quatorzième étape qu'il a remportée au sommet de l'ascension de Les Praeres Nava.

"Je ne connaissais pas l'ascension finale. J'avais seulement vu une vidéo et quelques photos ce matin. J'ai couru de manière prudente parce que je ne savais pas à quel point cela allait devenir pentu et étroit. Je suis resté calme et j'ai attendu mon moment. On ne peut pas dire que je suis dominateur", a expliqué le leader de Mitchelton-Scott, parti à 700m de la ligne.

"Movistar avait l'avantage du nombre"

Vainqueur de trois étapes lors du dernier Giro et en rose jusqu'à la 19e étape, Yates avait finalement craqué dans la troisième semaine en concédant finalement 1h15 au vainqueur final Chris Froome. "Je suis toujours le même coureur qu'au Giro, avec le même nom, la seule différence est dans la préparation. L'idée est de m'améliorer au fur et à mesure de la course plutôt que d'être à fond dès le départ."

Simon Yates ne s'enflamme pas donc et attend de voir les écarts sur des ascensions plus longues comme celle des lacs de Covadonga dimanche. "Il y a eu une seule arrivée au sommet d'une longue ascension et les écarts sont toujours faibles. Dimanche, c'est un effort différent. Je préfère les ascensions plus longues, sur une montée comme aujourd'hui tu es toujours à la limite. Si j'ai les mêmes jambes, je serai content. Movistar avait l'avantage du nombre et ça m'a mis un peu de pression mais j'ai fait ma course et j'ai choisi mon moment pour y aller."

Simon Yates compte 20 et 25 secondes d'avance respectivement sur Alejandro Valverde et Nairo Quintana au classement général. Le top-10 se tient en 2:08.