Cyclisme

Le Flandrien va-t-il disputer son dernier Mondial, demain à Val di Sole où Absalon est favori ?

eNvoyé spécialen italievincent goffinet

VAL DI SOLE Les Championnats du Monde de Val di Sole vont-ils précipiter la fin de carrière du plus beau palmarès du VTT belge, Filip Meirhaeghe ? On est en droit de se poser la question lorsqu'on écoute le Gantois évoquer son avenir.

"Je n'ai pas envie de faire toute une saison en terminant à la 60e place dans les Coupes du Monde. Je prendrai une décision à l'issue des Jeux Olympiques. Il se pourrait que je termine ma carrière sur la route mais on n'en est pas encore là. J'espère que les résultats vont suivre et que je retrouverai la forme dans les prochaines semaines."

On l'a compris, après Roel Paulissen, voilà un deuxième Belge qui annonce la couleur pour ce dimanche et comme Nys (voir ci-dessous) a des problèmes de dos, on ne devra pas attendre grand-chose de ce Mondial qui sera par ailleurs son quinzième.

"Je ne comprends pas ce qui se passe depuis le début de la saison, nous explique Filip. Je sais que j'ai fait moins de base générale que d'habitude mais je ne m'attendais pas à ce que cela se marque autant dans ma condition. Je ne vois que cela comme explication. On peut bien sûr parler de mon âge (NdlR : 37 ans). D'accord comme cause de la perte d'une dizaine de places dans le ranking mais pas soixante..."

Pour tenter de récupérer cette dette de condition, le Flandrien s'est rendu en famille dans le Colorado durant près d'un mois. Histoire de reprendre tout à plat et espérer retrouver les sensations en vue de la seconde partie de saison.

"Après les tests médicaux qui ont confirmé qu'il s'agissait uniquement de fatigue, je me suis contenté de repos à Vail. Ensuite, j'ai repris progressivement sans faire de l'intensif. J'en ai profité pour me refaire un moral et je sens que ça va beaucoup mieux. Physiquement, je pense que ce Mondial arrive trop tôt pour moi et que ça risque d'être surtout une course d'entraînement. Mais quoi qu'il arrive, je me donnerai à fond."

Avant de participer aux JO de Pékin, il sera au départ du Championnat de Belgique sur route à Knokke et de VTT à Malmedy (pour y être champion précise-t-il !). Ensuite, on pourrait le retrouver sur les routes du Tour de Wallonie. Quoi qu'il en soit, ce dimanche, celui qui a remporté quatre médailles (1x or, 2x argent et 1x bronze) sera logiquement le spectateur du combat des chefs. Les protagonistes pour la victoire devraient s'appeler Absalon, qui brigue un 5e titre, Sauser, Naef ou encore Hermida. Un petit mot encore pour le dernier Championnat du Monde de Thomas Frischknecht après une formidable carrière débutée en 1990 à Durango et ponctuée d'un titre mondial en 1996.

Côté féminin, ce seront aussi les derniers Championnats du Monde de Marie-Hélène Prémont. La Canadienne mettra un terme à sa carrière à la fin de la saison. Et celle qui est en tête de la Coupe du Monde pourrait se parer de l'arc-en-ciel avant de briller à Pékin.



© La Dernière Heure 2008