Cyclisme Le coureur belge de l'équipe Lotto-Soudal a remporté en solitaire la troisième étape du Tour de Catalogne, disputée sur 153,2 kilomètres entre Sant Cugat del Vallès et Camprodon.

Après avoir lâché ses compagnons d'échappée dans la dernière ascension, le coureur de 31 ans a passé seul le sommet de ce col. Il a ensuite résisté au retour d'un groupe de poursuivants, composé de Nairo Quintana, Simon Yates, Thibaut Pinot et Matthias Frank, qui a tenté de faire la jonction dans la descente et la vallée. Une véritable démonstration de force au vu d'un final en faux plat montant et avec un vent de face.

Il remporte la première des deux étapes de haute montagne que compte l'édition 2018. C'est en outre son troisième succès d'étape sur l'épreuve catalane et c'est la première fois qu'il lève les bras cette saison. Il endosse au passage le maillot de leader du général.

Sur la ligne, il devance de 20 secondes Simon Yates et Thibaut Pinot. Adam, le frère du Britannique, a lourdement chuté dans le final. Souffrant de la hanche, il avait du mal à se relever selon les quelques images diffusées.

"J'ai vraiment tout donné dans les 13 derniers kilomètres. J'ai pensé un moment que je n'y parviendrais pas mais j'ai continué à rouler et j'y suis parvenu. C'est incroyable", s'est réjoui le Belge de 31 ans, vainqueur pour la troisième fois sur le Tour de Catalogne après des succès en 2013 et 2016. "Je ne m'attendais pas trop à ça aujourd'hui (mercredi, NDLR) mais j'adore vraiment cette course, même aujourd'hui avec ce vent de face", a-t-il ponctué en souriant.

D'abord dans un groupe de 5, réduit ensuite à 3, Thomas De Gendt a faussé compagnie à ses derniers compagnons d'échappée à 21 km de l'arrivée pour s'imposer après 153,2 km entre Sant Cugat del Vallès et Camprodon. "Nous avions pris un petit avantage mais le vent de face était difficile à gérer dans les longues ascensions. Après mon attaque, j'avais 2 minutes d'avance sur le peloton. Le vent a vraiment rendu les choses compliquées", a expliqué De Gendt.